L'individu hypermoderne

  "L'individu hypermoderne" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier

Cet ouvrage n'est plus disponible au format papier


Menu :

Nous assistons à l’émergence d’un individu nouveau, dont les manières d’être, de faire, de ressentir, diffèrent profondément de celles de ses prédecesseurs. La mondialisation de l’économie, la flexibilité généralisée, conjuguées à un bouleversement des technologies de la communication, au triomphe de la logique marchande et à l’éclatement de toutes les limites ayant jusque-là structuré la construction des identités individuelles, se répercutent directement sur ce que nous sommes, ce que nous vivons, ce dont nous souffrons.

L’individu « hypermoderne », issu de ces bouleversements, présente des facettes contradictoires : centré sur la satisfaction immédiate de ses désirs et intolérant à la frustration, il poursuit cependant, dans de nouvelles formes de dépassement de soi, une quête d’Absolu, toujours d’actualité. Débordé de sollicitations, sommé d’être toujours plus performant, talonné par l’urgence, développant des comportements compulsifs visant à gorger chaque instant d’un maximum d’intensité, il peut aussi tomber dans un « excès d’inexistence », lorsque la société lui retire les supports indispensables pour être un individu au sens plein du terme. Ce sont ce portrait contradictoire que ce livre tente de tracer et les implications de ces mutations qu’il vise à analyser.

Dirigé par Nicole Aubert, ce livre intègre les contributions de différents spécialistes en sciences humaines et sociales : sociologues, philosophes, psychiatres, psychanalystes, psychologues, historiens, économistes ......


A propos de l'auteur

Nicole Aubert, sociologue et psychologue, professeur à l’Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP-EAP), membre du Laboratoire de changement social de l'université Paris 7.

Détails
Parution : 1 janvier 2010
(1ère édition 2004)
EAN : 9782749203126
14x22, 320 pages
Sociologie clinique
Thème : Société
Résumé

Mondialisation économique soumise aux lois du marché, éclatement des limites spatiales (plus de frontières), temporelles (règne de l'immédiateté, de l'urgence), éthiques (plus d'interdit), massification et violence : dans ce contexte où l'adhésion se fait plus à soi-même qu'à une cause, l'individu, devenu avant tout un consommateur, aussi bien de produits que de sens ou de " soi " (autoréflexivité permanente), doit aussi lutter pour son existence sociale. On assiste ainsi aujourd'hui à une recomposition de l'identité personnelle, à la fois renforcée et fragilisée, au renouvellement des profils psychologiques, à l'émergence de nouveaux types de pathologies, à l'hypercompétitivité permanente et à un rapport au temps inédit. L'ouvrage rend compte de ces mutations en explorant toutes les facettes de cet individu, produit et producteur de la société hypermoderne.
 

  Du même auteur

Sociologie clinique
© 2011
14x22 360 p. 25.50 €
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose