Exister au travail

  "Exister au travail" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

 

Dans le cadre de notre activité de travail, par quels moyens et à quel prix tentons-nous d’exister, de nous développer au milieu des autres, et de donner du sens à notre action ?

En ethnologue du monde du travail, Guy Jobert a partagé la vie et écouté longuement les agents de conduite de centrales nucléaires françaises. Il analyse comment ceux-ci explorent des voies multiples pour tenter de faire de leur travail un lieu de construction identitaire ou pour réduire les dangers qu’il fait peser sur leur équilibre. Au-delà des hommes du nucléaire, il montre que tout travailleur mène en permanence deux activités, distinctes mais totalement liées : l’une qui répond directement à sa mission productive et l’autre qui consiste à exister personnellement dans et par son travail. Ces activités demandent toutes deux compétences, efforts, invention, et sont toutes deux menacées par l’échec. L’enjeu pour le travailleur est considérable. Cette perspective confère au travail une place centrale dans la construction de la personne humaine.

Mise en vente le 27 février 2014.


A propos de l'auteur

Guy Jobert est professeur honoraire à l’université de Genève et professeur émérite au Conservatoire national des arts et des métiers. Il est membre du Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD) et directeur de la revue Éducation permanente.

Détails
Parution : 27 février 2014
EAN : 9782749239880
11x17, 408 pages
Clinique du travail
Thème : Santé mentale
Résumé

Un ouvrage sur la reconnaissance au travail à partir d’une analyse concrète et vivante d’une situation de travail : celle des agents du nucléaire.

En ethnologue du monde du travail, l’auteur a partagé la vie et écouté longuement les agents de conduite de centrales nucléaires françaises. Il montre comment ceux-ci explorent des voies multiples pour tenter de faire de leur travail un lieu de construction identitaire ou pour réduire les dangers qu’il fait peser sur leur équilibre. Au-delà de cette recherche, il donne une lecture à portée générale de la volonté d’exister dans et par son travail, des dimensions occultées de l’engagement subjectif et de la nécessité de reconnaître ces éléments comme conditions du développement des personnes et de leurs compétences au travail.

Revue de presse

2014, Entreprise & Carrières, par Pauline Rabilloux


© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose