L’éthique à l’épreuve des violences du soin

  "L’éthique à l’épreuve des violences du soin" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

 

Comment parler de l’expérience du malheur et de la violence, en l’occurrence de celle que vivent certains patients dans leur parcours de soin, mais aussi leur entourage et les soignants eux-mêmes ? Qu’en faire ? À qui la dire ? Qui peut l’entendre ? Pourquoi la dire ? Ces questions sont posées par des patients ou par leurs proches dans des lettres adressées aux soignants ou aux institutions. Leur publication structure cet ouvrage. Sous forme d’un cri ou d’une plainte, elles sont expressions d’une révolte, de l’impuissance ou du désespoir, et mettent en évidence l’indicible ou l’impensable des violences du soin.

En contre-points, des auteurs de champs disciplinaires variés (médical et paramédical, anthropologie, histoire, sociologie, philosophie, psychanalyse…) mènent une réflexion éthique ancrée dans des situations concrètes. Ils analysent les enjeux et les mécanismes qui sous-tendent ces violences. Qu’elles relèvent de l’administration du soin, de son déroulé, du soin sans consentement, de la formation des futurs soignants ou encore du modèle hospitalier hypergestionnaire, ils s’attachent à identifier la part évitable de ces violences pour y remédier.

Mise en vente le 27 novembre 2014.


A propos des auteurs

Catherine Le Grand-Sébille, docteur en ethnologie et anthropologie sociale, est maître de conférences en socio-anthropologie de la santé à la faculté de médecine Henri-Warembourg, Lille 2. Ses enseignements en sciences humaines et sociales sont dispensés tant en études médicales qu’en droit, section bioéthique. Elle est aussi formatrice auprès d’équipes hospitalières à l’Espace éthique de l’AP-HP, membre du Conseil national d’éthique du funéraire, membre du conseil scientifique de l’Observatoire éthique et soins hospitaliers de l’AP-HP, membre du comité de rédaction de la revue Éthique & Santé et vice-présidente de l’association « Questionner autrement le soin ».

 

Depuis 1997, date où elle a créé avec un médecin le groupe « Parents et soignants face à l’éthique en pédiatrie » au sein de l’espace éthique/aP-hP, Dominique Davous n’a cessé d’être pleinement impliquée dans le champ de la cancérologie pédiatrique en tant que parent dans le milieu associatif et chercheur au sein de l’Espace éthique, région île-de-France. Elle est présidente de l’association « Questionner autrement le soin ».

Etienne Seigneur est pédopsychiatre au sein du département d’oncologie pédiatrique de l’Institut Curie (Paris), cofondateur de l’association « Questionner autrement le soin ».

 

Vidéos
Détails
Parution : 27 novembre 2014
EAN : 9782749243146
11x18, 296 pages
érès poche - Société - Espace éthique
Thème : Société
Résumé

Cet ouvrage explore et défriche le terrain délicat des violences évitables de façon à la fois concrète et théorique avec l’espoir que professionnels et chercheurs s’en saisissent.

Les patients, leur entourage et les soignants sont souvent victimes de violences inhérentes à l’administration du soin, à son déroulé, au soin sans consentement, à la formation des futurs soignants, mais aussi à ce qui relève du tout-économique, du tout-évaluation dans le modèle hospitalier contemporain où se déploient des normes et des contraintes qu’il importe d’interroger. Cet ensemble de textes vise à identifier la part évitable de ces violences. Il dit aussi ce qui relève de l’impensable dans des lettres adressées par des patients ou des proches aux soignants, et aux institutions.

Revue de presse

2015, La revue de gériatrie


  Du même auteur

1001 BB - Bébés au quotidien
© 2003 (1ère édition 2000)
11.5x16 64 p.
Numérique uniquement
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose