La puissance d'agir au travail

  "La puissance d'agir au travail" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Vidéo Sommaire   

Cet ouvrage présente une clinique sociologique qui a une double ambition, celle de transformer les situations de travail elles-mêmes en augmentant la puissance d’agir des hommes et des femmes qui l’exercent mais aussi celle d’indiquer la voie qui permet la promotion, au cœur même de sa pratique, d’un régime démocratique de production des savoirs.  

En effet, pour qu’il y ait changement, l’intervenant-chercheur ne peut se contenter de porter à la connaissance des salariés les savoirs acquis au cours des recherches sociologiques. Il doit les confronter à ceux des acteurs et surtout construire avec eux des savoirs inédits à partir de l’expression de leurs ressentis et de l’expérience collective de penser ensemble. C’est en se mettant eux-mêmes en travail qu’ils peuvent transformer leur travail.

En prenant appui sur des situations de travail concrètes relevant de différents champs professionnels, Pierre Roche décrit et fonde cette fonction de tiers-aidant dans une éthique démocratique.

Destiné aux chercheurs et aux consultants qui s’intéressent à la clinique du travail, cet ouvrage sera utile aux étudiants qui veulent s’y former, aux militants de l’éducation populaire qui défendent le principe de la co-construction des savoirs qui la sous-tend et, enfin, aux professionnels soucieux de réfléchir sur leur pratique et leurs positionnements et de les transformer afin de gagner en puissance d’agir.


A propos de l'auteur

Pierre Roche est sociologue, chercheur-intervenant au Céreq (Marseille), membre fondateur du Réseau international de sociologie clinique (RISC), membre du Comité de rédaction de la Nouvelle revue de psychosociologie.

 

 

Vidéos
Détails
Parution : 4 novembre 2016
EAN : 9782749252612
14x22, 328 pages
Sociologie clinique
Thème : Société
Résumé

Le chercheur-intervenant en milieu de travail a pour mission d’accompagner, d’étayer la réflexion de ceux qui sont au centre de l’activité, et d’augmenter ainsi leur puissance d’agir et de transformation. L’auteur décrit et fonde cette fonction de tiers-aidant dans une éthique démocratique.

Cet ouvrage rend compte d’une pratique d’analyse du travail qui puise sa vitalité dans un dispositif de recherche-intervention où chercheurs et acteurs construisent ensemble des savoirs. L’auteur explicite les demandes qui lui sont adressées par des entreprises, des institutions, des syndicats, des administrations… Il dégage son ancrage philosophique et épistémologique, précise son cadre méthodologique, définit ses principes, ses règles et positionnements. Il s’agit pour lui de mieux connaître le travail en l’appréhendant tout à la fois dans ses dimensions sociales et subjectives mais aussi, et surtout, de favoriser l’augmentation de la puissance d’agir de ceux qui le mettent en œuvre. Il prend appui pour cela sur des situations de travail concrètes relevant de différents champs professionnels.

  Du même auteur

Sociologie clinique
© 2012 (1ère édition 2007)
11x18 400 p. 17 €

Nouvelle édition
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose