Amour et travail social

  "Amour et travail social" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier

Cet ouvrage est à paraître
Vous pouvez le commander dès à présent et il vous sera envoyé le jour de sa parution.

Revue Empan
S'abonner

Menu : Sommaire   

L’amour a-t-il sa place dans les institutions thérapeutiques, éducatives, médico-sociales ? Chacun-e reconnaît que des rapports d’empathie, de sollicitude, d’attention à l’autre améliorent les activités de tous et la prise en charge des sujets les plus fragiles. Mais, comment se situe l’amour dans cette gamme d’affects, comment le penser et l’analyser ? Faut-il, pour le rendre acceptable, le disjoindre de l’Eros ? Les contributions réunies dans ce numéro développent des approches diverses autour de ces questions. Des réflexions et des témoignages sur les différents contextes institutionnels concernés témoignent ainsi d’amours plus ou moins acceptées.

A propos des auteurs

Éducateur spécialisé et docteur en Sciences de l’éducation, Philippe Gaberan est directeur du pôle éducation spécialisée à l’Institut de formation et de recherche en action sanitaire et sociale (IFRASS) de Toulouse. Membre du comité de rédaction de la revue Empan, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur les métiers de la relation d’aide éducative et de soins, devenus des bestsellers dont Cent mots pour être éducateur (érès, 2007, rééd. 2014), Moniteur-éducateur (érès, 2004, rééd. 2012), Être adulte éducateur c’est… (érès, 2010), etc.

L'auteur,dans ses différents travaux,conjugue un interêt particulier pour la question du handicap et de ses figures multiples.Trés concerné par la rencontre éducative mais aussi les logiques institutionnelles qui la rendent possibles,ses ouvrages n'oublient jamais le travail le plus concrêt,s'essayant à cerner le réel du travail de l'éducateur en situation.D'où la différence de ton,dans des textes qui relèvent plutôt de l'essai,tantôt du travail poètique ou littéraire,tantôt du récit de vie,de l'autobiographie,du journal,et même du roman(D'ailleurs...l'institution dans tous ses états).En même temps qu'une exploration des différentes théories "en position de service immédiat"(Tosquelles),ses écrits sont traversés de bout en bout par une préoccupation éthique.

Michel Lemay est professeur émérite de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l’université de Montréal. Il exerce au Canada depuis 1973 et était auparavant responsable d’un CMPP et directeur des Études de l’école d’éducateurs spécialisés de Bretagne. Docteur ès lettres et sciences humaines et pédopsychiatre, il est l’auteur d’ouvrages qui ont marqué la formation de nombreux travailleurs sociaux et professionnels de l’enfance.
né en 1931

Neuropsychiatre de formation, Rémy Puyuelo s'oriente trés rapidement vers la pédopsychiatrie et engage une psychanalyse. Il participe à la mise en place de la sectorisation en pédopsychiatrie et crée un hôpital de jour dans le cadre du Centre de guidance infantile de Toulouse. Il devient ensuite médecin-directeur du Collectif Saint-Simon (ARSEAA) comprenant un ITEP, des CMPPS et un service de placement familial thérapeutique  et ceci pendant  une vingtaine d'années. Il devient membre de la Société Psychanalytique de Paris. Il en est actuellement membre titulaire formateur. Rémy Puyuelo est membre de la Société européenne de psychanalyse de l'enfant et de l'adolescent (SEPEA). Il est rédacteur en chef de la revue EMPAN (ARSEAA et Éditions érès). Membre du comité de rédaction de la collection "Cahiers" de la SEPEA (éd. In Press).

Membre du jury du Prix Male (SPP) et directeur de collection Empan - les dossiers aux Éditions érès et chez In Press.

Marcelle Bongrain est docteur en droit ; elle est bénévole à la Maison des droits des enfants et des jeunes de Toulouse qu'elle a fondée et dont elle a été longtemps la présidente.

Chantal Zaouche Gaudron est professeure de psychologie de l’enfant à l’université Toulouse Jean Jaurès, et poursuit ses recherches au sein de l’UMR LISST-Cers. Ses recherches portent sur le développement socioaffectif et de l’identité de genre du jeune enfant au sein de sa famille et des structures d’accueil de la petite enfance ainsi qu’aux processus de parentalisation – notamment la question du père. L’analyse des processus psychologiques s’élargit aux contextes dans lesquels l’enfant grandit : accueil familial, conditions de vie défavorisées, exposition aux violences conjugales, familles plurielles : monoparentales, résidence alternée, homoparentale, famille recomposée.... Elle est l’auteure ou co-auteure de plusieurs ouvrages sur ces thématiques.

Paule Sanchou est responsable de formation d'intervenants sociaux à l'université Toulouse 2-Le Mirail, et membres du comité de rédaction de la revue Empan.

Blandine Ponet, infirmière en psychiatrie, titulaire d’un DESS de psychopathologie clinique, vit et travaille à Toulouse. Elle anime des ateliers de lecture de poésie et est membre du comité de rédaction de la revue Empan dont elle a coordonné plusieurs numéros.

 

Alain Jouve est un ancien directeur d'établissement, membre du Comité de rédaction de la revue Empan.

Détails
Parution : 6 avril 2017
EAN : 9782749255002
Empan
1/2017
Thème : Travail social & Handicap
  Du même auteur

Trames
© 2016 (1ère édition 2007)
11x17 160 p. 12.50 €
L'éducation spécialisée au quotidien
© 2016 (1ère édition 2003)
13.5x21 168 p. 16 €

Nouvelle édition
L'éducation spécialisée au quotidien
© 2016
13.5x21 296 p. 23 €
Les dossiers d'Empan
© 2015
13.5x21 240 p. 23 €
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose