Il était temps !

PASCAL-HENRI KELLER    LUNDI 8 FÉVRIER 2021
Blog La psychanalyse en série

Le monde psychanalytique émerge enfin d’une torpeur qui l’envahissait depuis trop longtemps. Un premier signe avant-coureur de ce réveil s’est manifesté en 2019 par un ouvrage collectif, rédigé et coordonné par des psychanalystes Ce que les psychanalystes apportent à la société. Un autre signe s’est produit à la télévision, où la série « En thérapie », qui fait actuellement un succès, pourrait aussi bien s’appeler « En analyse ». Le 4 février, les spectateurs d’ARTE ont donc pu voir cinq épisodes de cette série.

Le premier épisode de la série aborde la notion-clé de l’aventure psychanalytique, observée par Freud dès 1905. Dans cet épisode, on est en 2015. Sur le divan, Ariane confie à son psychanalyste Philippe Dayan, un récit cauchemardesque. Durant les attentats, elle lui décrit son travail de chirurgienne à l’hôpital, « une nuit de 48h ». Après l’horreur des corps criblés de balles à opérer à la chaîne, elle lui fait le récit d’un jeu sexuel avec un soignant au pénis de conquérant et lui demande :

« ça vous dégoûte ? ». Première erreur, il répond. « Non ». Ariane poursuit donc : « ça vous excite ? ». Seconde erreur, il répond en suggérant : « Sacrée expérience ! ». La suite révèle que depuis le début, Ariane pense à lui comme au rival de Cédric, son amoureux. Désireux lui-même d’occuper cette place et oubliant qu’aucun analyste n’est le véritable destinataire des confidences qu’il reçoit, Dayan fait mine d’ignorer cette notion qu’il nomme pourtant pour sa patiente : le transfert.


photo de Pascal-Henri KELLER

Pascal-Henri Keller est professeur émérite, université de Poitiers. Il est psychanalyste, membre de la SPP.


Voir ses ouvrages

Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour poster un message !