2015, Le Monde diplomatique, par Mathilde Goanec

Revue de presse pour La comédie humaine du travail

Extrait de l'article publié dans le numéro de juin 2015

(...) Pour ce faire, l'auteur opère un détour passionnant : l'étude du discours dans le taylorisme et le fordisme, deux organisations du travail qui tendaient à la création d'un salarié-robot, rouage sans conscience d'une machinerie dévolue à la rentabilité. Or Frederick Winslow Taylor (1856-1915) comme Henry Ford (1863-1947) imposaient déjà des méthodes de travail "au nom du bonheur des salariés". (...)

© éditions érès 2020 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose