Ces troubles qui nous troublent

  "Ces troubles qui nous troublent" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Près d’un million de nos concitoyens sont atteints de maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées où apparaissent très fréquemment des « troubles du comportement » : refus de manger, agitation et agressivité, errance, apathie… Ces troubles, sources d’épuisement et d’incompréhension, constituent l’une des principales difficultés pour les professionnels et les proches qui accompagnent et prennent soin des personnes malades.

Nous savons aujourd’hui qu’une part importante de ces comportements dépend du regard que nous portons sur eux ‒ nous disent-ils quelque chose ou nous troublent-ils seulement ? ‒ et de la manière de les considérer ‒ comme dénués de sens ou au contraire liés à la manière dont la personne perçoit son environnement, liés à ses difficultés de communication verbale, liés à son histoire, à sa personnalité, à ses peurs et désirs…


A propos de l'auteur

Jérôme Pellissier est écrivain. Il est docteur et chercheur en psychogérontologie, auteur notamment de plusieurs ouvrages consacrés au prendre-soin et à la place de la vieillesse et des personnes dites âgées dans notre société.

Détails
Parution : 24 octobre 2017
(1ère édition 2010)
EAN : 9782749265612
11x17, 392 pages
L'âge et la vie - prendre soin des personnes âgées et des autres
Thème : Gérontologie

Imprimer cette page
Résumé

Version courte : L’auteur développe des pistes de réflexion et d’action destinées à mieux ajuster prendre soin des personnes présentant une maladie d’Alzheimer ou d’un syndrome apparenté, pour diminuer leur souffrance et celle de leurs proches. Une réimpression sous nouvelle couverture d’un livre plébiscité par ses lecteurs.

Version longue : En proposant une approche des « troubles du comportement » (refus de manger, agitation et agressivité, errance, apathie…) centrée sur la compréhension du vécu de la personne malade, cet ouvrage clair et d'une grande lisibilité développe des pistes de réflexion et d’action destinées à mieux ajuster les manières de communiquer et de prendre soin des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées : un ajustement à l’autre qui permet dans bien des cas de prévenir et d’apaiser ces conduites troublées, diminuant ainsi la souffrance de la personne malade comme celle de ceux qui prennent soin d’elle.

Revue de presse

2011, La Gazette Santé Social


2011, TSA Hebdo, Florence Elguiz


2011, L'orthophoniste, Michel Barbier


2011, Direction(s)


© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose