La formation classique du psychanalyste ne lui apprend pas à écouter « parler » le corps. Or nous savons que le corps a son langage pour exprimer souvent à son insu ce que la parole est parfois incapable de traduire. Comment les connaissances psychanalytiques peuvent-elles aider à décoder, en partie tout au moins, les expressions corporelles comme les somatisations les plus silencieuses ? La prise en compte d'un corps érogène et d'un corps relationnel en état de stimulation inter-psychique pourrait-elle ouvrir à une compréhension élargie ? Ces questions seront posées à partir des expériences de psychanalystes qui s'intéressent à la dimension psychosomatique, aux dimensions de l'expression sensori-motrice (relaxation ou autre), aux différents aspects des relations en groupe. Dans ces situations ouvertes, comment le psychanalyste entend-il la souffrance psychique, la conflictualité pulsionnelle, les insuffisances élaboratives du moi, les clivages du vécu, le déni éventuel d'un passé traumatisant, la gestion de la violence... Comment mettre en parole ce qui la déborde ? Dans l'expérience thérapeutique groupale, familiale, institutionnelle ainsi qu'en situation de formation le verbe, les signes sensoriels, le rythme énergétique des échanges s'entrecroisent, se renforcent, se disjoignent : ils seront ici abordés à travers différentes pathologies, différentes médiations, dans un esprit d'ouverture clinique et théorique.

Prix
Papier - 0.00 €
Détails
Parution : 1 juillet 2010
EAN : 9782749212425
Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe
1/2010
Thème : Psychanalyse