Depuis la naissance à Rome dans l’Antiquité, où le nouveau-né posé sur le sol devait être relevé par la sage-femme pour être présenté à son père et admis dans la famille, jusqu’à la naissance surmédicalisée dans nos maternités occidentales, les conditions d’accueil du bébé ont radicalement changé dans le temps et dans l’espace.

Cet ouvrage s’efforce d’en montrer les grandes évolutions. Il commente les images médiévales de naissances sacrées, la description d’un nouveau-né remarquable, le futur Louis XIII, par son médecin en 1601. Il décrypte la richesse symbolique des rites de mise au monde hier et aujourd’hui chez les Touareg, s’intéresse aux pratiques obstétricales des siècles classiques, aux premières couveuses du  xixe siècle, ainsi qu’à la révolution de la naissance « sans violence », initiée par Frédérick Leboyer dans les années 1970. Enfin, à la lumière des recherches et des expérimentations actuelles,  il donne la parole aux soignants et aux parents d’aujourd’hui qui disent leur désarroi devant les conditions d’accueil de nos modernes « usines à bébés ».

Alors que les spécialistes s’interrogent de plus en plus sur les modalités et les troubles de l’attachement précoce et sur les difficultés de l’entrée dans la parentalité, les auteurs rassemblés par la Société d’histoire de la naissance contribuent, dans une démarche pluridisciplinaire décentrée, à mieux comprendre le présent.

Publié avec la Société d'histoire de la naissance


Prix
Papier - 15.00 €
PDF  - 9.99 €
EPub  - 9.99 €
Détails
Parution : 10 octobre 2013
EAN : 9782749239118
11.5x16, 392 pages
1001 BB
Thème : Enfance & parentalité