La régression n’a pas bonne presse. Associée au « recul en arrière », elle est souvent chargée d’une connotation négative. Or la régression fait partie de la vie ordinaire, elle ne pourrait être absente de l’appareillage psychique le plus habituel sauf à entraîner des troubles graves.

La régression fait partie de la vie ordinaire, du sommeil, du rêve, de la sensorialité de l’expérience quotidienne de ce qui ne passe pas par les mots…  Elle peut être considérée comme une opération fondamentale et fondatrice, à la fois dans la conception métapsychologique du fonctionnement psychique et dans la méthode analytique. Pourtant, c’est en termes de défaut, de défaillance, de manque, d’abandon, ou encore du côté du mal, de la persécution et de la destruction que les figures de la régression sont stigmatisées. À partir de leur clinique, les auteurs explorent les splendeurs et misères, exaltation ou déréliction, mais toujours excès et démesure, de cette notion psychanalytique.

Prix
Papier - 14.00 €
Détails
Parution : 9 janvier 2020
EAN : 9782749265711
11x17, 200 pages
Le Carnet psy
Thème : Psychanalyse