Un immonde sans limite

Un immonde sans limite

25 ans après Un monde sans limite

Jean-Pierre LEBRUN

Dans la collection :

Lire l'entretien avec Jean-Pierre Lebrun

L’avènement de « l’individu total », de celui qui ne doit rien à la société mais peut en revanche tout exiger d’elle, construit une société de « l’immonde », caractérisée par la disparition de la limite reconnue collectivement.

Le fait de nous être libérés à juste titre des carcans du patriarcat et du religieux nous a laissés croire que nous n’avions plus à nous soucier de la construction de la réalité psychique, que nous serions d’emblée des êtres libres et autonomes. Notre fascination pour les progrès scientifiques et technologiques nous a rendu sourds et aveugles à ce qui fait notre humaine condition. Pourtant, nous sommes et restons des êtres de langage – des parlêtres – forcément dépendants des premiers autres, souvent les parents, et de la société dans laquelle nous vivons, et à partir desquels nous nous construisons comme sujets, et non comme des individus autonomes, voire autoengendrés.

L’auteur analyse les conséquences – sur la vie psychique, la vie politique, la clinique, l’éducation – de cet individualisme exacerbé qui a déconnecté le citoyen de son implication dans le lien social. Il montre la place que les psychanalystes ont aujourd’hui encore à tenir, alors que le risque d’une aliénation sociétale, qui se méconnaît elle même, est sans précédent dans l’Histoire.


Prix
Papier - 25.00 €
Détails
Parution : 16 janvier 2020
EAN : 9782749266121
14x22, 288 pages
Point hors ligne
Thème : Psychanalyse