Amour, désir, jouissance

Amour, désir, jouissance

Le moment de la sublimation

Erik PORGE

Dans la collection :


Inédit

Existe t-il une sublimation spécifique à l’exercice de la psychanalyse tant du côté de l’analyste que de celui de l’analysant, tous deux soumis à la règle fondamentale énoncée par Freud ?

La sublimation de l’analyste révèle le propre du parcours des pulsions partielles sans refoulement (dixit Freud), ce qui produit une jouissance à l’endroit même où manque celle attendue de la réalisation d’un rapport sexuel génital qui identifierait le masculin et le féminin comme complémentaires. La sublimation constitue la forme du désir de l’analyste – lequel reste un x – soutenu par un fantasme. Selon Lacan, ce désir est au principe de son acte d’interprétation, lequel articule la psychanalyse en intension (la cure) et la psychanalyse en extension (présenter la psychanalyse au public), en même temps que leur lien à une identification sexuée. À ce titre la sublimation remet en question la conception de la fin de l’analyse construite sur une opposition du fini et de l’infini.


Prix
Papier - 15.00 €
Détails
Parution : 4 juin 2020
EAN : 9782749266794
11x18, 224 pages
érès poche - psychanalyse
Thème : Psychanalyse