Aujourd’hui, dès le plus jeune âge, de nombreux enfants sont en contact non seulement avec une mais avec deux ou plusieurs langues. Les structures éducatives ne peuvent plus ignorer ces situations de plurilinguisme. Alors que l’acquisition du langage joue un rôle décisif pour le développement cognitif et identitaire du jeune enfant, elles doivent repenser leur rapport à la diversité des langues et des cultures.

A partir de recherches menées dans sept contextes plurilingues en Europe, les auteurs analysent les liens très complexes entre développement langagier en contexte multilingue et bien-être des enfants, des familles et des acteurs éducatifs. Comment, quand on ne parle pas la même langue, construire des liens entre la famille et la crèche ou l’école maternelle ? Quelles sont les pratiques langagières de ces jeunes enfants en contact avec plusieurs langues différentes ? Comment accueillir une famille allophone qui arrive en France sans connaissance de la langue française ? Quels conseils donner à des parents qui désirent transmettre leur langue d’origine et à ceux qui parlent chacun une langue différente à leur enfant ?

Ces questions renvoient à des enjeux non seulement éducatifs mais politiques et éthiques. Cet ouvrage interroge l’idéologie monolingue de nos systèmes éducatifs et contribue à repenser l’accueil des jeunes enfants et de leur famille dans des espaces ouverts à la différence et à la pluralité des références culturelles.

Préface de Michel Vandenbroeck.

Ouvrage publié avec l'association Le Furet - petite enfance & diversité.

Mise en vente le 19 septembre 2013.