Les dits psychotiques et leurs interprétations

  "Les dits psychotiques et leurs interprétations" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier

Cet ouvrage est à paraître
Vous pouvez le commander dès à présent et il vous sera envoyé le jour de sa parution.

Revue Essaim
S'abonner

Menu : Sommaire   

L’invitation de Lacan selon laquelle la psychose est ce devant quoi un analyste ne doit reculer en aucun cas est a priori admise par tous ceux qui s’orientent de son enseignement. Pourtant, il y a aujourd’hui pléthore de contributions qui, bien que mettant l’accent sur le potentiel créatif du sujet psychotique, relaient de vieilles antiennes qui véhiculent une conception déficitaire en récusant notamment l’efficience du sujet supposé savoir, du fantasme, du désir, voire même l’existence du sujet de l’inconscient ! La cure du « sujet » psychotique, dès lors hantée par le primum non nocere et guidée par le seul souci du tempérament de la jouissance, cède sur l’éthique de la psychanalyse et confine inévitablement à une psychothérapie de soutien. On oublie par là qu’avant même la psychose, c’est surtout la psychanalyse qui est ce devant quoi un analyste ne doit reculer en aucun cas.

S’il convient d’envisager les spécificités de la cure d’un sujet psychotique, à partir de l’ « autre centrement » qu’elle implique, comment s’y ordonne, par exemple, l’articulation de la rectification subjective, du développement du transfert et de l’interprétation ? Quid de l’acte de l’analyste, de la fin de l’analyse et de la passe dans les psychoses ? En quoi le pluralisme des jouissances et des noms du père, mais aussi des notions telles que le sinthome, la lettre ou les « maladies de la mentalité », ouvrent des perspectives nouvelles qui permettent de repenser la clinique traditionnelle et ses diagnostics sans perdre pour autant l’horizon de la psychanalyse ?  

Détails
Parution : 21 avril 2017
EAN : 9782749255033
Essaim
1/2017
Thème : Psychanalyse
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose