Accueil > Santé mentale > À corps

Collection : À corps [+]

Collection dirigée par Catherine Potel

 

Le corps occupe l’esprit, et l’esprit souvent, se défend du corps. D’un trop de corps au pas de corps, la frontière est parfois infime. Dans les arts comme dans les sciences, la butée du corps est souvent ce qui vient limiter une liberté recherchée, ardemment souhaitée, rarement trouvée, si ce n’est au prix d’une exaltation des sens. Amour, passions, colères et rages, chagrins et folies, font alors exister le corps au delà de lui-même.

Etre dans son corps, se poser, habiter son corps, investir ses sensations, autant de termes phares dans une société contemporaine en quête de détente, une société « débordée » qui commence à réaliser les dégâts engagés à trop avoir oublié le corps et ses limites, mais aussi le corps et ses richesses.  Que cela soit en psychanalyse, dans les neuro sciences, ou en médecine, le risque reste toujours le clivage : d’un côté l’intra psychique, de l’autre le cerveau, d’un côté le verbe, de l’autre l’organique somatique.

La psychomotricité, discipline humble et funambule, prise parfois dans les tourments de positions théoriques contrastée, est à elle seule un emblème et une gageure. Depuis les premiers temps de son existence, elle a gardé ses soubassements originels que sont la dynamique psychocorporelle et l’accordage/ équilibrage entre les trois corps : corps réel, corps imaginaire, corps représenté.

C’est dans cet esprit d’accordage que s’ouvre la  nouvelle collection d’Eres,  « A CORPS ». Notre souhait est de donner la parole à tous les chercheurs, thérapeutes ou penseurs, qui veulent, à partir de leur expérience ou de leur clinique, contribuer et nourrir une pensée dynamique sur la construction psychocorporelle, fondement du processus d’humanisation du sujet HUMAIN.


À corps
© 2020
14x20.5 224 p. 20 €
© éditions érès 2020 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose