Christine CHOGNOT

photo de Christine CHOGNOT

Photo HD   

Docteur en sociologie, Christine Chognot est actuellement adjointe au directeur général et responsable de la mission de recherche et prospective de l’UNIOPSS.

Née en Lorraine, au pied des hauts fournaux, je suis issue d'une miilieu famiilal qui m'a baignée, sans que je le réalise au départ, dans l'ihistoire des catégories sociales. Mes quatre grands parents étaient tous nés en milieu rural. Deux sont montés dans l'ascenceur social en devenant instituteurs. Les deux autres - le grand père ayant étuidé aux arts et métiers - sont entrés dans le mlieu des ingénieurs et ... des femmes di'ingénieurs. Ma grand mère, qui était à l'origne ouvriére chez Gallé, a rencontré ce que l'on a appelé ensuite  les "dames patrionesses" et le patronat socilal. C'est probablement cette histoire familaie qui m'a donné envie d'étudier la sociologie: pour décoder, élargir la focale de ce que j'avais expérimenté. Cette envie s'est aussi construite pendant mes études dans une grande école de gestion, où j'ai pu observer les mileux sociaux, leur reproduction, leurs rares porosités quand un "jeune"  traverse les frontières par son don pour les études.

J'ai travaillé sur le social grâce à ma longue expérience à l'Uniopss, où j'ai pu observer l'alchimie du "politique" dans toute sa technicité, côté politiques publiques. La thèse en sociologie réalisée au Cnam entre 2013 et 2018  m'a permis de construiren enfin, le cadre de compréhension que je cherchais à élaborer depuis mon entrée à l'âge adulte. Mais ce cadre de compréhension demeure ouvert, car les phénomène sociaux sont toujours en mouvement. 

Le livre sur le sens de l’action dans les associations est le fruit d’une assez longue histoire …

Lorsque j’ai commencé à travailler, ma question était déjà « quel sens trouver dans mon activité professionnelle ? ».

Avec un diplôme en gestion, ce n’était a priori pas évident. A l’époque, l’économie sociale en était encore aux balbutiements et trouver un domaine d’activité qui fasse sens me semblait difficile. J’ai heureusement rencontré le monde associatif en 1986 et j’y suis restée depuis. Je n’ai pas fait la carrière à laquelle me destinaient mes études – dans la finance, le marketing, ou le conseil en organisation – mais n’en ai aucun regret : j’ai eu la chance de rencontrer un milieu particulièrement intéressant, par la nature des activités qu’il recouvre – la santé, le social, le médico-social – et par les personnes qui y travaillent.

J’ai eu la chance de rencontrer des responsables associatifs dont l’expertise, mais aussi la personnalité et l’engagement, m’ont beaucoup appris.  

J’ai aussi pu expérimenter le croisement de différents champs d’expertise – principalement les sciences politiques, le droit, l’économie, la gestion, la sociologie – dont l’articulation, après plus de 30 ans dans ce milieu, me paraît encore plus incontournable.

Au cours des dix dernières années, par un master puis une thèse en sociologie, j’ai cherché à donner une charpente aux connaissances et aux expériences que j’avais pu ainsi accumuler au sujet des associations. Le fruit de ces recherches est résumé dans le livre sur « le sens de l’action dans les associations ».

 

Comme Auteur

© éditions érès 2020 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose