Isabelle ULLERN-WEITE

photo de Isabelle ULLERN-WEITE

Isabelle Ullern-Weite (docteur de l'EPHE) travaille à partir de la philosophie, en enseignement-recherche et en formation professionnelle pour adultes.

Comme chercheur associé, elle coanime un séminaire (temps, mémoire, histoire) et un Atelier international de recherches sur « Les usages publics du passé » (EHESS) avec Sabina Loriga, Oliver Abel et David Schreiber.

Elle est directrice de recherche et projet dans une association gérant un établissement médico-social et un centre de formation, Initiatives - Bourg-la-Reine.

Elle anime des séminaires libres de réflexion et recherches (notamment en pédagogie ou autour d'œuvres de philosophes contemporains).

Localisation : Paris.

Éthique première - Usages du passé - Inactuel - Traduction de l'expérience - Lecture - Écriture - Espace civil - Histoire des religions - Juste mémoire - Éducation - Littératures bibliques - Littératures apocryphes

Travaux actuels :
1) L'œuvre de Sarah Kofman.
2) Autour des questions : de l'écriture comme traduction de l'expérience ; d'un usage inactuel du passé ; de la valorisation du registre civil de l'espace public, entre le public et l'intime ; de l'enseignement comme travail de transformation par le dialogue et le recours à la connaissance.
3) Journées d'études internationales (EHESS, Atelier) : « La question du trauma dans l'interprétation du passé » : http://ehess.dynamiques.fr/usagesdupasse/fileadmin/PDFpresentation/Journées_La_question_du_trauma.pdf

Auteurs plus particulièrement étudiés :
Sarah Kofman, Emmanuel Levinas, Judith Butler, Jürgen Habermas, Paul Ricoeur, Monique Schneider (et quelques autres psychanalystes français contemporains).

Ouvrages

Avec P. Gisel (sous la direction de). 2011. Le déni de l'excès, Paris, Hermann.

Avec S. Mimouni (sous la direction de). 2006. Comment faire l'histoire des religions ? Le chantier des origines, la méthode du doute et la conversation entre les disciplines, Bibliothèque de l'EPHE, Turnhout, Brépols.

Avec O. Abel, S. Loriga (sous la direction de). 2006. « La capacité historique d'attestation : entre l'ultime et le rétrospectif. La mise en œuvre au lieu civil de la discussion », dans La juste mémoire. Lectures autour de Paul Ricœur, Genève, Labor et Fides, p. 133-166.

Articles récents

« Les chemins d'Arménie ré-ouverts de violence : pour un usage inactuel du passé dans l'actualité. Rencontre avec Janine Altounian», PRI : Les usages publics du passé, janvier-février, 2012, http://ehess.dynamiques.fr/usagesdupasse/189/

« Bref apologue pour des Inactuelles », PRI : Les usages publics du passé, février, 2012, http://ehess.dynamiques.fr/usagesdupasse/183/

« L'irréparable et la lumière : "sensibility and sense" selon E. Shalev-Gerz », PRI : Les usages publics du passé, 2010, http://ehess.dynamiques.fr/usagesdupasse/107/

« Défaire la compétence. L'histoire de la formation sociale relue comme une histoire politique inachevée », Interrogations, n° 10, 2010, http://www.revue-interrogations.org/article.php?article=198

« Valoriser la réflexivité dans la formation : une pédagogie philosophique pour la puissance socioculturelle de la "vie active" », Forum, n° 126, 2009, p. 11-17.

Avec J. Bernard, « Contrastes. L'initiative et la promesse », Actes d'un colloque grand public, Autour de la Pensée de Paul Ricoeur, publication de La Médiathèque Florian de Rambouillet, en partenariat avec Le Fonds Ricœur et l'association L'ephorie, 2009.

Avec N. Belayche, S.C. Mimouni, « Oblique philosophique/L'interdisciplinarité et l'orientation de l'histoire par la sociologie », dans Entre lignes de partage et territoires de passages. Les identités religieuses dans les mondes grec et romain, Bibliothèque des Hautes études, Paris, Louvain, 2009, p. 473-484.

« De l'expérience racontée au témoignage pour-l'autre (formation professionnelle et philosophie éthique ; Lévinas et Ricoeur) », dialogue inséré dans Les Rencontre d'Ariane, Formation et éthique, journée du 14 mars 2008, en ligne sur : http://asso.proxiland.fr/ariane/default.asp?a=16031&b=

« Travail social et médias : de la représentation du monde à la conversation vécue. Proposition éthique et politique », Espace social (revue du Cnaemo), 2007, p. 27-33.

« Entre expérience et connaissances, le fondement éthique de la pédagogie », Actualités Sociales Hebdomadaires, n° 2460, 15 juin 2006, p. 27-28.

« Le legs de Paul Ricœur à l'action sociale et médico-sociale », Actualités Sociales Hebdomadaires, n° 2410, 3 juin 2005, p. 31-32.

« Réformer la formation en éducation spécialisée », Actualités Sociales Hebdomadaires, n° 2394, 11 février 2005, p. 26-27.

« La laïcité républicaine, la demande religieuse et le travail social. Approche pragmatique du contemporain », cours, édité en ligne pour diffusion aux étudiants, Centre de ressources d'initiatives, 2005, http://www.initiatives.asso.fr/pdf/ressources/LAICITE-REPUBLICAINE_ISABELLE-ULLERN-WEITE_INITIATIVES.pdf

« Apocalypse, éthique et liturgie (2ApJn) : édification religieuse du lien social, construction didactique et théophanique du sujet », Apocrypha, revue internationale des littératures apocryphes, n° 15, 2004, p. 139-170.

« En braconnant philosophiquement chez Certeau. Des usages de "l'historicité contemporaine" à la réinvention ordinaire de la civilité », Revue de Théologie et de Philosophie de Strasbourg, n° 136, 2004, p. 347-366.

« L'éducation à la reconnaissance : pour une morale civile de l'individualisation » (recension critique de S. Rullac, l'urgence de la misère. SDF et SAMU social, Paris, éd. Les quatre chemins, 2004), La lettre de Buc-Ressources, 32, 2004, p. 2.

i.ullern.w@gmail.com

 



Comme Co-Auteur

Nouvelle revue de psychosociologie
Numéro 3 - Revue semestrielle -
© 2007
26 €
© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose