2013, Le Nouvel Observateur, par Eric Aeschimann

Revue de presse pour La philosophie face au handicap

Extrait de la recension publiée la semaine du 11 juillet dans cet hebdomadaire
"(...) à l'exception des travaux de Foucault sur la folie, le handicap a éte ignoré de la pensée du XXe siècle. C'est dire l'utilité du travail de Bertrand Quentin. Longtemps la philosophie a été eugéniste. Pourtant, Socrate était difforme, Pascal marchait à grand-peine, et Epictète, boiteux, écrivait : « Ton affaire, c'est de jouer correctement le personnage qui t'a été confié; quant à le choisir, c'est celle d'un autre. » (...) Enfin, analysant les réactions face au handicap, Quentin rapporte la remarque lancée par un valide dans le dos d'un paralysé : «J'aimerais mieux être mort. » Le paralysé en pleurait de rage. Face à ce que nous ne comprenons pas, c'est une autre forme de handicap qui nous menace tous: la connerie."

© éditions érès 2022 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose