2020, Libération, par Robert Maggiori

Revue de presse pour L'aventure au coin de la ride

Libération extrait de l'article "Danielle Rapoport, les yeux dans les vieux" de Robert Maggiori
publié le 2 juillet 2020

 

Dans « L’aventure au coin de la ride », la psychosociologue pose un regard pluriel sur le vieillissement et analyse les multiples facettes du rapport à la temporalité.
On a beau dire, pour rassurer, qu’on commence à vieillir dès qu’on vient au monde, et qu’on le fait à chaque instant de la vie jusqu’à la mort, on a beau dire qu’on peut «ne pas faire son âge» ou qu’au contraire ces derniers temps on a «ac
cusé le coup», on a beau dire que «tout le monde sera vieux un jour, même l’enfant rieur et la fille pétillante, et cet homme aujourd'hui en pleine force de l’âge», on a beau dire ce qu’on veut, personne n’y croit. A quoi bon faire semblant ?
A quoi bon embellir, quand les doigts gourds et arthritiques n’arrivent plus à saisir les objets, quand on constate que plus personne ne connaît les noms ou les faits qu’on cite, quand mettre des chaussettes devient une épreuve olympique, quand dans les contacts du téléphone demeurent tant de gens qui ne sont plus là ?

 

© éditions érès 2021 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose