Identification impossible, impossible fin des identifications

  "Identification impossible, impossible fin des identifications" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier


Revue Analyse freudienne presse
S'abonner

Menu : Sommaire   

L'identification est le stade préliminaire du choix d'objet et la première manière, ambivalente dans son expression, selon laquelle le Moi élit un objet. Il voudrait s'incorporer cet objet et cela par la voie de la dévoration. Cette définition de Freud n'est pas sans soulever un certain nombre de questions. Dans le séminaire sur L'identification, Lacan y dépouille le sujet de l'identification de ses vieux oripeaux d'ontologie philosophique. Nous ne sommes pas dans l'identité d'être, mais dans la perspective nouvelle du sujet de l'inconscient. Il introduit ainsi la dissociation entre auteur et identité et pose la question d'un impossible à faire coïncider deux champs : là où je suis, je ne pense pas et là où je pense, je ne suis pas. Existe-t-il une identification dans la psychose autre que celle de l'incorporation ? Au terme d'une cure, peut-on parler de désidentification ? Qu'en est-il de la distinction entre désidentification, destitution subjective et désubjectivation ? Si le réel est la seule dimension à laquelle aucun sujet ne saurait s'identifier, comment la métaphore du sujet peut elle être atteinte au point de permettre dans un cas un devenir analyste et dans l'autre d'en mourir physiquement ?
Egalement dans ce numéro une rencontre avec Moustapha Safouan à propos de son livre Le langage ordinaire et la différence sexuelle.

Détails
Parution : 14 octobre 2010
EAN : 9782749213156
Analyse freudienne presse
1/2010
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose