La haine de soi

  "La haine de soi" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier


Revue Le Coq-Héron
S'abonner


Menu : Sommaire   

La haine de soi, le retournement de la haine contre soi-même, n'a pas été élaborée en tant que concept par Freud, mais nous pouvons en retrouver les traces dans toute son œuvre, en particulier dans ses développements autour de la mélancolie, la névrose de contrainte, la constitution du surmoi et la pulsion de mort. Du côté de la psychosomatique, certaines maladies et en particulier les maladies auto-immunes, où le corps semble s'attaquer soi-même, peuvent nous interpeller comme l'expression possible d'une haine de soi.

Dans la cure, la quête du changement psychique implique un conflit entre nouveau et ancien, et risque de devenir, dans certains cas, une tentative de se défaire complètement d'un "soi haï".

Theodor Lessing, contemporain de Freud, a écrit un livre célèbre sur la haine de soi juive, tout en précisant qu'il s'agissait d'un phénomène qui touchait tous les groupes humains. Dans ce sens, nous essayerons de répondre à des questions comme : une femme peut-elle être « machiste »  ? Un Juif peut-il être antisémite ? Un homosexuel peut-il être homophobe ? Et ainsi de suite. S'agit-il dans tous les cas d'une haine de soi ou, malgré tout, d'une haine de l'autre ?

A propos des auteurs

Eva Brabant est rédactrice en chef de la revie Le Coq-Héron, aux éditions érès.

Détails
Parution : 21 juin 2018
EAN : 9782749257976
Le Coq-Héron
1/2018
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose