Catherine SCARPULLA

photo de Catherine SCARPULLA

Catherine Scarpulla est psychologue clinicienne, elle exerce en ambulatoire au CMPEA de Gaillac (81), hôpital spécialisé du Bon Sauveur (Albi).

Comme Co-Auteur

Psychologue clinicienne, j'exerce en ambulatoire au CMPEA de Gaillac (81), Hôpital spécialisé du Bon Sauveur (Albi). Travail analytique classique auprès d'enfants et d'adolescents, j'ai cependant été amenée à concevoir en parallèle un autre dispositif de soin. En raison, d'une part, de la paupérisation de la population, d'autre part, de l'état d'indigence intellectuelle et psychique d'enfants de plus en plus nombreux.

Installation dans la salle d'attente d'un « cabinet de curiosités » : vingt tiroirs mettant en scène des objets et des petits textes résistants, dont un « tiroir des premiers objets philosophiques » et des objets hors meubles. Les enfants déplacent, inventent, jouent. Enfin, des ateliers cliniques d'acculturation sont pensés comme des ouvroirs de lecture et de culture potentielles.

Des interventions ponctuelles pour la justice, celle des affaires familiales, ouvrent quelques fenêtres sur une anthropologie sociale, manière de ne pas oublier, de retour au soin, l'inscription politique de toute démarche thérapeutique.

 

Notons ici, événement dans la biographie, la création du site Acaciia.fr ; son architecture est déjà en place mais des rubriques restent à renseigner... Et des corrections toujours à apporter...

Il s'agit de l'Atelier clinique d'acculturation et du cabinet de curiosités de la consultation infanto-juvénile pour l'invention de l'adulte (dans la société). 

Clinique psychanalytique de l'enfant ou le champ du soin à l'interface de l'éducation et de l'enseignement.

Le site sera ouvert aux artistes plasticiens qui seraient susceptibles de déposer une oeuvre, jouant alors le jeu de ce dispositif. Il pourra bien sûr être mis en ligne des écrits intéressant cette prospective. 

Projet actuel, en cours : la commade d'une oeuvre d'art, via la Société des nouveaux commanditaires (Pôle culture de fondation de la Fondation de France), à destination de la salle d'attente du CMPEA et en vis-à-vis des « cabinets de curiosités »... afin de poursuivre dans ce souci d'une extension du psychisme...

Mise à disposition, à l'espace jeunesse de la librairie Ombres Blanches à Toulouse, de la partie haute du Cabinet de curiosités n° 2, pour la littérauture jeunesse... On y verra passer le loup, on y trouvera la boîte de la phrase ratée recommencée (pourtant) vendue au rayon adulte, on ouvrira les tiroirs de la statue qui a perdu quelque chose, de la bête sans babil mais terriblement habile, des arts « les » premiers et des arts suivants... Devant le miroir qui délivre les origines imaginaires de notre identité... (novembre 2009/février 2010).

Le 31 octobre 2009 au Centre d'art contemporain d'Albi Le Lait, participation au « débat-cabaret-intellectuel pour le finissage de l'exposition de M. Farrell : Peut-on se passer de l'étranger ? » Un cabinet de curiosités pour antichambre, des ateliers cliniques d'acculturation comme suites. Avec vue sur le lien social... Présentation du Cabinet de curosités pour la littérature jeunesse destiné à Ombres Blanches.

contact@acaciia.fr

http://www.acaciia.fr



Comme Co-Auteur

Revue de l'enfance
Numéro 74 - Revue semestrielle
© 2009
16 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose