Gilles BOURLOT

photo de Gilles BOURLOT

Photo HD   

Docteur en psychologie, psychologue clinicien, psychothérapeute, Gilles Bourlot exerce en milieu hospitalier et en cabinet libéral, il est également chargé de cours à l'université de Nice.

Épistémologie des fictions et de la créativité

Processus psychothérapeutiques : Narrations - Subjectivation - Temps - Transfert

Théories des pulsions

Psychanalyse et philosophie

Psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent

Le parcours de Gilles Bourlot est pluridisciplinaire, marqué par un double cursus en philosophie à l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne et en sciences sociales à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Sarah Kofman, Jean-Toussaint Desanti et Olivier Chédin furent ses professeurs à la Sorbonne. A l'EHESS, il suivit notamment l'enseignement de Jacques Derrida.

Ce parcours a ensuite été complété par une formation universitaire en psychopathologie et psychologie clinique (Licence, Master, Doctorat). Gilles Bourlot a ainsi soutenu une thèse de Doctorat intitulée La "tentative de l'impossible": la pulsion et ses fictions, dans la métapsychologie et au-delà.

Au fil de ses enseignements et publications, il réinterroge des notions fondamentales pour la pratique clinique (fiction, narration, signifiant, subjectivation, temps, transfert...) et explore de nouvelles liaisons entre la psychanalyse et d’autres champs (philosophie, épistémologie, narratologie...).

Les sujets abordés par Gilles Bourlot concernent essentiellement les problématiques de la fiction, de la créativité et de la narration. Ses travaux se déploient dans quatre perspectives connexes : 1/ Epistémologie des fictions et de la créativité 2/ Processus psychothérapeutiques (narrations, subjectivation, temps, transfert...) 3/ Théories des pulsions 4/ Psychanalyse et philosophie.

Cet ensemble de questionnements développe une épistémologie des fictions et de la créativité, qui renvoie à la fois à la fiction comme forme de savoir et à la théorie des fictions. Ces réflexions tendent à identifier différentes fictions (fictions esthétiques, fictions heuristiques...) et à repérer en quoi elles se sont constituées dans des logiques distinctes.

Un des objectifs fondamentaux de ces réflexions est aussi de proposer de nouvelles liaisons et ouvertures entre la psychanalyse et d’autres champs (philosophie, épistémologie, narratologie, linguistique...).

Cet intérêt pour les fictions et la créativité se déploie aussi bien sur un plan clinique et psychopathologique, dans la mesure où cette problématique correspond à la fois à la question des récits de rêves et aux différentes modalités de la narration. Sur ce plan, la question des fictions est indissociable du statut des mots et des récits. Les relations entre langage et inconscient, ou encore entre fictions et vie psychique sont ainsi au coeur de ces enjeux.

G. Bourlot, "Qu'est-ce qu'une narration? Les fonctions psychiques de la narration", L'Evolution Psychiatrique, volume 83, numéro 4, octobre 2018.

G. Bourlot, "Genèse du signifiant: Lacan lecteur de Freud et de Saussure", In Saussure et la psychanalyse, Colloque de Cerisy, Editions Langage et inconscient, février 2018.

G. Bourlot, "Qu'est-ce qu'une fiction? Anatomie des fictions de Freud à Lacan", L'Evolution Psychiatrique, volume 82, numéro 2, avril 2017.

G. Bourlot, "Métapsychologie et fictions", L'Evolution Psychiatrique, volume 80, numéro 3, juillet 2015.

G. Bourlot & J.-M. Vivès, "Freud et la dimension sonore du langage", L'Evolution Psychiatrique, volume 77, numéro 4, octobre 2012.

G. Bourlot, "Savoir sur la maladie et sujet en souffrance", Actes du Colloque "La santé, quel travail!", mars 2011.

G. Bourlot, "La théorie freudienne du récit: la narration et ses enjeux spécifiques pour la psychanalyse", Oxymoron, numéro 1, novembre 2010.

G. Bourlot, "Les enjeux d'une médiation: les grilles d'évaluation", Actes du Colloque "Actes éducatifs et de soins, entre éthique et gouvernance", octobre 2010.

G. Bourlot, "Quand le bruit prend corps: une expérience subjective entre chaos mythique et élaboration symbolique", ethnographiques.org, numéro 19, décembre 2009.

G. Bourlot & J.-M. Vivès, "L'anorexie comme figure de l'insexuable", Langage et Inconscient, numéro 2, juin 2006.

gilles.bourlot@yahoo.fr



Comme Co-Auteur

érès poche - psychanalyse
© 2014
11x18 336 p. 15 €

Inédit
Cliniques méditerranéennes
Numéro 84 - Revue semestrielle
© 2011
26.50 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose