Objet-supposé-savoir : le transfert du psychanalyste sur l'oeuvre d'art -Un-

  "Objet-supposé-savoir : le transfert du psychanalyste sur l'oeuvre d'art -Un-" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier


Revue Cliniques méditerranéennes
S'abonner

Menu : Sommaire   

Si Lacan a pu positionner le psychanalyste en place de sujet-suposésavoir en l'articulant à la question du transfert, force est de constater que les psychanalystes ont très souvent, et cela dès les débuts de l'histoire de la psychanalyse, positionné l'oeuvre d'art en place d'objet-supposé- savoir. La psychanalyse et l'oeuvre suscitent des transferts basés sur la supposition d'un savoir à l'autre. De fait, c'est la plupart du temps dans ce sens que l'oeuvre d'art a été sollicitée. L'ensemble des textes réunis dans ce numéro tente de rendre compte de comment il est possible de penser la psychanalyse depuis le lieu de l'art non pour le rendre homogène à la pensée psychanalytique, mais pour redonner tout son acéré à la question transmise par elle.

A propos de l'auteur

Jean-Michel Vives est professeur de psychologie clinique et pathologique à l’université Nice Sophia Antipolis, coresponsable du master 2 « Psychologie clinique et médiations thérapeutiques par l’art ». Il est psychanalyste à Toulon.

Détails
Parution : 3 novembre 2011
EAN : 9782749214702
Cliniques méditerranéennes
2/2011
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
  Du même auteur

érès poche - psychanalyse
© 2014
11x18 336 p. 15 €

Inédit
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose