Jean-Michel VIVES

photo de Jean-Michel VIVES

Photo HD   

Jean-Michel Vives est professeur de psychologie clinique et pathologique à l’université Nice Sophia Antipolis, coresponsable du master 2 « Psychologie clinique et médiations thérapeutiques par l’art ». Il est psychanalyste à Toulon.

Jean-Michel Vives est professeur de psychopathologie clinique à l'Université de Nice et psychanalyste à Toulon. Ses travaux de recherche portent sur la dimension pulsionnelle de la voix et sur la gestion sociale de la jouissance qui lui est liée. Cette question a été abordée à partir des pratiques artistiques (opéra, musique techno), religieuses (musique sacrée, mysticisme), thérapeutiques (dispositifs thérapeutiques impliquant l'utilisation de la musique et de la voix) et psychopathologiques (hallucinations auditives, rapport à la voix chez le sujet autiste). D'autre part, il s'intéresse à la théorisation des enjeux psychologiques de la pratique théâtrale. Il est régulièrement invité dans les universités étrangères pour y assurer des cycles de conférences : New-York (School of visual arts, City University of New-York), Rio de Janeiro (Université d'État de Rio de Janeiro), Sao Paolo (Université d'État de Sao Paulo), Toronto (Université d'État de Toronto)... Ses articles sont publiés en France mais également aux États-Unis, au Canada, au Brésil  et en Colombie. Il fait partie du comité scientifique du Centre Culturel de Rencontre d’Ambronay.

Par ailleurs, Jean-Michel Vives a été le collaborateur artistique de Jacques Nichet au Centre Dramatique National de Montpellier – Théâtre des Treize Vents puis au Théâtre National de Toulouse. Il participe, entre autres, en qualité de dramaturge à la mise en scène de Marchands de caoutchouc de Levine (Théâtre Hébertot - Paris, 1994), d’Alceste d’Euripide (Festival d’Avignon, 1994), L’épouse injustement soupçonnée de Cocteau (Opéra de Montpellier, 1995), Le retour au désert de Koltès (Théâtre de la ville - Paris, 1995), La tragédie du Roi Christophe de Césaire (Cour d’honneur du Festival d’Avignon, 1996), L’augmentation de Perec (Théâtre National de Toulouse, 2005), Le commencement du bonheur de Léopardi (Théâtre National de Toulouse, 2007). Il a dirigé l’Atelier volant (Centre de Formation et de Recherche sur le Théâtre Musical) du Théâtre National de Toulouse de 2002 à 2005. A l’opéra (Festival de Gattières – 06), il a mis en scène Don Giovanni de Mozart (2000), Le monde de la lune de Haydn (2001), Le Mariage secret de Cimarosa (2002).

Médiations thérapeutiques - Psychanalyse - Pulsion invocante -Théâtre - Voix

Jean Michel VIVES  

Né le 15/05/64

Marié – Deux enfants.

Professeur de psychologie clinique et psychopathologie

Nommé à l’Université de Nice Sophia-Antipolis au 1/09/2006

Titulaire de la Prime d’Encadrement Doctoral et de Recherche du 1er octobre 2008 au 31 septembre 2012

Nommé à la première classe des professeurs par le CNU en 2013.

Titulaire de la Prime d’Excellence Scientifique attribuée par le CNU en 2013

Equipes de recherche de rattachement

Depuis le 1/01/2014 Membre du LAPCOS EA 7278, Université Nice Sophia Antipolis

Depuis le 01/01/2013, membre associé au LaPSuS (Laboratorio de Psicopatologia : Sujeito e Singularidade), UNICAMP, Université de Campinas, Sao Paulo, Brésil.

Travaux

Thèse

Vives J.-M. Le style temporel : du tempo basal au temps potentiel. Soutenue à l’Université Montpellier III le 28/01/92 devant un jury composé de Jacques Birouste (Directeur de recherche), Claude Bruére-Dawson, Catherine Clément, Pierre Fédida (Président).

Habilitation à Diriger les Recherches

Soutenue à l’Université de Nice-Sophia Antipolis le 16/12/2002.

La voix : aspects culturels, artistiques et  psychopathologiques.

Jury : Jacques Birouste (ENSAM Paris), Claude Bruére-Dawson (Université Montpellier III), Jean Florence (Université de Louvain, Belgique), Giovanni Guerra (Université de Florence, Italie), Benjamin Jacobi (Université Aix-Marseille I - Président), Anne Juranville (Université Nice-Sophia Antipolis), Claude Miollan (Université Nice-Sophia Antipolis).

Ouvrages

Vives J.-.M., (2012)  « La Voix sur le divan. Musique sacrée. Opéra. Techno», Aubier-Flammarion,  Paris.

- Ouvrage retenu parmi les trois ouvrages finalistes pour l’attribution du Prix Œdipe Le salon 2012.

- Prix Œdipe des Libraires 2013.

Vives J.-M. (2012) « A Voz na Clinica Psicanalitica», Contra Capa, Rio de Janeiro, Brésil.

 

Directions d’ouvrages

Vives J.-M., (sous la direction) (2012) Les enjeux de la voix en psychanalyse dans et hors la cure, Réédition sous format ebook, P.U.G., Grenoble.

E. Blanc, Vives J.-M., (sous la direction) (2004) Opéra et inconscient: passes et impasses de la voix, l’Harmattan, Paris.

Vives J.-M., (sous la direction) (2002) Les enjeux de la voix en psychanalyse dans et hors la cure, P.U.G., Grenoble. 

 

Chapitres d’ouvrages

Vives J.-M. (2015) « Melo-mania ou a voz objeto de paixões ». Maliska M. E., (sous la direction de) A voz na psicanálise e suas incidências na constituição do sujeito, na clínica e na cultura. Curitiba: Juruá – Brésil, p. 83-95.

Vives J.-M. (2015) « La voix et le regard du loup : Le surmoi lupin. Hommage à Michel Poizat ». La Voix entre chien et loup Gillie C., (sous la direction de) Paris, Solilang, p. 1-15.

Mattos R., Vives J.-M. (2015) « From catharsis to the cathartic : toward a post-dramatic theory of representation ». Sukhanova, Ekaterina and Hans-Otto Thomashoff, eds. Body Image and Identity : Psychoanalytic, Social, Cultural and Aesthetic Perspectives. New-York, Routledge, p. 86-94.

Vives J.-M., Willems S. (2014) « La mort à l’œuvre au sein de la dynamique invocante et scopique dans Le Château des Carpathes de Jules Verne ». Figures de deuil et création, Desprats-Péquignot C., Masson C. (sous la direction de) Paris, l’Harmattan, p. 170-185.

 

Vives J.-M., (2013) « De la haine du théâtre et du comédien. Petit traité de dramaturgie clinique », Dramaturgies, Chambon J, Goudard Ph., Plassard D. (sous la direction de), Edition Espace 34, Montpellier, p. 73-92.

Vives J.-M., (2013) « La voix : une   approche psychanalytique », de Gaudemar M. (sous la direction de) Les Plis de la voix, Lambert-Lucas, Limoges, p. 101-109

Vives J.-M., (2012) « De la musique comme articulation entre sens et jouissance », Variations sur la jouissance musicale,  A. Harly, (sous la direction de), Editions de l’Association Lacanienne Internationale, Paris, p. 169-178.

Vives J.-M., (2012) « La catharsis est-elle encore une notion pertinente pour rendre compte des effets de la représentation théâtrale contemporaine ? », Babel revisitée. L’intervalle d’une langue à l’autre, du texte à la scène. Bonhomme B., Di Benedetto C., Triffaux J.-P. (sous la direction de), L’Harmattan, Paris, p. 155-163.

Vives J.-M., (2012) « Se um discurso pode ser sem fala/palavras, ele pode ser sem voz ? », De um discurso sem palavras, N. Virginia de Araujo Leite, J. Guillermo Milan-Ramos, M. Rita Salzano Moraes, (sous la direction de), Outrarte, Campinas, Brésil, p. 43-64.

Bourlot G., Vives J.-M., (2012) « La dimension sonore du langage chez Freud : une approche de la dynamique vocale dans la rencontre clinique », De l’autre côté de la voix, C. Gillie, (sous la direction de), Paris, Solilang, p. 117-133.

Vives J.-M., (2011) « Por que os adolescentes preferem escutar musica tecno a escutar seus pais ? », Dimensoes do despertar na psicanalise e na cultura, D. Marauno, (sous la direction), Rio de Janeiro, Contra Capa, p. 31-44.

Vives J.-M., (2011) « Au-delà du symptôme : le sujet du bégaiement », Les bégaiements de l’adulte, B. Pierart, (sous la direction de), Bruxelles, Mardaga, p. 29-36.

Vives J.-M., (2011) « Une voix de fin silence : une approche littéraire de la voix comme objet pulsionnel», Les voix du transfert, S. Molina (sous la direction de), Velleron, Le Point de Capiton, p 102-109.

Vives J.-M., (2011) « Les enjeux de la pratique théâtrale auprès d’adolescents « désarrimés de la loi » », L’art et le soin, P. Attigui (Sous la direction de), Bruxelles, De Boeck, p. 119-128.

Vives J-M., (2008) « A cor et à cri. La mise à mort de l’opéra : un acte contemporain », Formes contemporaines de la création, C. Desprats- Péquignot, C. Masson, (Sous la direction de), Paris, L’Harmattan, 57-69.

Vives J.-M., (2007) « La voix hors sexe : les castrats de la scène à l’ob-scénité», Cliniques de la création, A. Brun et J.-M. Talpin (Sous la direction de),  De Boeck, Bruxelles, p. 193 -204.

Vives J-M., (2006) « Forma e figura da tranfêrencia », Lacan e a formação do psicanalista, Coutinho Jorge M.-A. (sous la direction  de) Rio de Janeiro, Contra Capa, Brésil, 121-130.

Vives J-M., (2004) « Le « petit Hans » et l’invention de la mise en scène d’opéra », Freud et Vienne, Didier-Weill A. (sous la direction), Eres, Toulouse, 55-64.

Vives J-M., (2004) « L’art de la psychanalyse. Métapsychologie de la création et créations métapsychologiques », Psychisme et création, Masson C. (sous la direction de) L’Esprit du temps, Paris, 43-65.

Vives J.-M., (2003) « Le théâtre comme recharge d’altérité », Du non encore advenu... Transhumances 3, Giot J., Kinable J. (sous la direction de), Presses Universitaires de Namur, p. 233-243

Vives J-M., (2002) « La voi(x)e du féminin : entre regard et invocation », Fatalités du féminin, André J., Juranville A. (sous la direction de) P.U.F., Paris, p.129-147.

Vives J-M., (2002) « Pour introduire la question de la pulsion invocante », Les enjeux de la voix en psychanalyse dans et hors la cure, P.U.G., Grenoble, p. 5-20.

Vives J-M., (2001) « Et incarnatus est... », Quand la voix prend corps entre la scène et le divan, Meyer F. (sous la direction de), L'Harmattan, Paris, p. 109-127.

Vives J.-M., (2000) « Du désir de jouer...au Je du désir », Le désir de jouer, Luc Boucris (sous la direction de), Librairie théâtrale, Paris, p.29-42.

Vives J.-M. (2000) « Vie et mort du sujet entre discours et image », Rencontres de l'Expérience sensible, Les éditions du Champ social, Lecques, p. 49-64

Vives J.-M., (1999) « Portrait du psychanalyste en trompe-l’œil », Regards: de l'observation aux significations, Hommes et perspectives, Paris, p. 42-48.

Vives J.-M., (1997) « Sur le théâtre de marionnettes ou pour une théorie du comédien hors-sujet», Lire Kleist aujourd’hui, Éditions Rivages, Montpellier, p. 88-107.

Vives J.-M., (1994) « Le temps de la rencontre avec l’œuvre d'art », Art à bord personne autre, autre abord personne d'art,  Montpellier, p. 97-106.

Vives J.-M., (1989) « L'épilepsie : déstructuration post-critique du Moi-peau et modalités de réorganisation », Épilepsies, John Libbey, Londres, p. 86-92

Email : vives@unice.fr



Comme Auteur

Insistance
Numéro 10 - Revue semestrielle
© 2015
26 €
érès poche - psychanalyse
© 2014
11x18 336 p. 15 €

Inédit
Insistance
Numéro 6 - Revue semestrielle
© 2012
26 €
Cliniques méditerranéennes
Numéro 84 - Revue semestrielle
© 2011
26.50 €
Cliniques méditerranéennes
Numéro 80 - Revue semestrielle
© 2010
26.50 €

Comme Co-Auteur

Cliniques méditerranéennes
Numéro 95 - Revue semestrielle
© 2017
26.50 €
Connexions
Numéro 105 - Revue semestrielle
© 2016
26.50 €
Revue de psychothérapie
Numéro 66 - Revue semestrielle
© 2016
26.50 €
Cliniques méditerranéennes
Numéro 93 - Revue semestrielle
© 2016
26.50 €
Cliniques méditerranéennes
Numéro 92 - Revue semestrielle
© 2015
26.50 €
Dialogue
Numéro 207 - Revue trimestrielle
© 2015
18 €
érès poche - Psychanalyse - ALI
© 2015
11x18 344 p. 19.50 €

Inédit
Essaim
Numéro 32 - Revue semestrielle
© 2014
26.50 €
enfances & PSY
Numéro 58 - Revue trimestrielle
© 2013
18 €
© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose