Trois délires chroniques

  "Trois délires chroniques" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   



Jean-Marie Jadin propose ici une clinique fouillée de trois délires chroniques, qui furent aussi trois destins tragiques. Il en note les analogies et les différences. Le premier, celui d'Élise Sauveur, est issu de la pratique de l'auteur, le second n'est autre que le délire de Daniel Paul Schreber, abondamment commenté par Sigmund Freud et Jacques Lacan, et le troisième celui de Marguerite Anzieu, la mère du célèbre psychanalyste Didier Anzieu, dont le cas fit l'objet de la thèse de médecine de J. Lacan.

Chacun des délires est scruté avec un outil théorique différent mais toujours issu de l'enseignement de J. Lacan. On y verra ainsi un dysfonctionnement du jeu métaphoro-métonymique des signifiants, des illustrations de la notion de « forclusion du Nom-du-Père », des défaillances dans l'enchaînement borroméen des registres imaginaire, symbolique et réel du langage. Une relecture après coup en propose une synthèse.

Jean-Marie Jadin est psychanalyste et psychiatre, il exerce à Mulhouse depuis 1973.

Mise en vente le 17 novembre 2011

 


A propos de l'auteur

Jean-Marie Jadin est psychanalyste et psychiatre. Ancien interne et chef de clinique du CHU de Strasbourg, il exerce à Mulhouse depuis 1973. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Côté divan, côté fauteuil (Albin Michel, 2003), Toutes les folies ne sont que des messages (érès, 2005), Trois délires chroniques (érès, 2011), et, en collaboration avec Marcel Ritter et Jean-Pierre Dreyfuss, d’une trilogie sur l’inconscient dont le premier volume – Qu’est-ce que l’inconscient ? Un parcours freudien – vient d’être réédité en livre de poche (érès, 2016).

 

 

 

Détails
Parution : 17 novembre 2011
EAN : 9782749214917
15x22, 136 pages
Hypothèses
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

L'auteur propose ici une théorie claire des concepts de Lacan issus de plusieurs périodes de son enseignement combinée à une clinique extrêmement fouillée de trois délires chroniques, qui furent aussi trois destins tragiques. Il en note les analogies et les différences. Si le premier, celui d'Elise Sauveur, est issu de la pratique de l'auteur, le second n'est autre que le délire de Daniel Paul Schreber, abondamment commenté par Freud et Lacan, et le troisième celui de Marguerite Anzieu, la mère du célèbre psychanalyste Didier Anzieu, dont le cas fit l'objet de la thèse de médecine de Lacan. Ils proviennent de la réécriture de trois exposés où un délire avait été scruté avec un outil théorique chaque fois différent, toujours issu de l'enseignement de Lacan. La relecture après coup en propose une synthèse.

Jean-Marie Jadin est psychanalyste et psychiatre à Mulhouse.

 

  Du même auteur



Hypothèses
© 2017
15x22 200 p. 23 €
érès poche - psychanalyse
© 2016
11x18 408 p. 18 €
Actualité de la psychanalyse
© 2012 (1ère édition 2009)
14x22 528 p. 32.50 €
Hypothèses
© 2005
15x22 288 p. 25.50 €
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose