Lacan aux Antilles

  "Lacan aux Antilles" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Sommaire   

 

Préface de Jeanne Wiltord

L’exercice de la psychanalyse peut-il apprendre de la configuration historique particulière des Antilles ? À l’inverse, la pratique analytique aux Antilles, la littérature et la théorie linguistique peuvent-elles se nourrir des apports lacaniens ? L’expérience antillaise peut-elle donner un sens particulier à l’accent que Lacan aura porté sur la figure et le discours du maître ? La configuration familiale antillaise peut-elle infléchir notre conception de l’Œdipe ? Ces questionnements, qui engagent une réflexion sur le bilinguisme et la langue créole, sont autant d’occasions pour Charles Melman de repenser la tradition et l’actualité de la psychanalyse et de prouver qu’elle est encore capable d’invention.

À chacun des séminaires et avec un abord toujours différent, Charles Melman a le souci de montrer en quoi les conséquences subjectives complexes de la distorsion des lois de la parole et du langage – dont s’est soutenue la colonisation esclavagiste et racialisée (CER) – concernent « des problèmes généraux de notre rapport à la langue et à l’habitation qu’elle nous donne en tant que parlêtres », soulignant la dimension de jouissance traumatique de l’esclavage dans laquelle ces questions restent engluées aux Antilles.  

Mise en vente le 3 avril 2014.


A propos de l'auteur

Charles Melman est le fondateur et l’inspirateur depuis 1982 de l'Association lacanienne internationale. Depuis 1982, il s’attache à transmettre, à travers ses nombreux séminaires, une psychanalyse vivante à l’intention de ceux, analystes et analysants, qui osent aujourd’hui s'interroger sur la vérité de leur existence.

Détails
Parution : 3 avril 2014
EAN : 9782749240657
11x18, 288 pages
érès poche - Psychanalyse - ALI
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Dans ces entretiens autour du bilinguisme et de la langue créole, Charles Melman montre que si la psychanalyse est à l’heure actuelle souvent condamnée comme rétrograde, elle est au contraire parfois capable d’invention.

De ces séminaires en Martinique, étalés sur dix années, sont publiés ceux au cours desquels ont été mises au travail les questions posées par le bilinguisme créole-français.  À chacun des séminaires et avec un abord toujours différent, Charles Melman a eu le souci de montrer en quoi les conséquences subjectives complexes de la distorsion des lois de la parole et du langage – dont s’est soutenue la colonisation esclavagiste et racialisée (CER) – concernent « des problèmes généraux de notre rapport à la langue et à l’habitation qu’elle nous donne en tant que parlêtres », soulignant la dimension de jouissance traumatique de l’esclavage dans laquelle ces questions restent engluées aux Antilles. 

  Du même auteur

érès poche - psychanalyse
© 2018
11x18 584 p. 25 €
érès poche - Psychanalyse - ALI
© 2017
11x18 520 p. 23 €

Inédit
érès poche - Psychanalyse - ALI
© 2015
11x18 328 p. 18 €

Nouvelle édition
érès poche - Psychanalyse - ALI
© 2015
11x18 336 p. 18 €

Nouvelle édition
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose