Faut-il avoir peur des institutions de soin ?

  "Faut-il avoir peur des institutions de soin ?" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier
Faut-il avoir peur des institutions de soin ?

Faut-il avoir peur des institutions de soin ?


numéro 18 - Revue semestrielle

Avec la participation de Silvia Maria ABU-JAMRA ZORNIG, Cécile ANTIGNY, Elodie BARNA, Garance BELAMICH Raphaëlle BORDEREAUX, Sylvie BOURDET-LOUBERE, Gérard CHIMISANAS, Paul DENIS, Jean-Baptiste DESVEAUX, Valérie DRUELLE, Catherine DUCARRE, Marie ESCUDIE, Carol GEOFFROY-ROMANE, Lucey GRAINNE, Irina KATZ-MAZILU, Paloma LOUZADA BODANESE, Anne-Valérie MAZOYER, Charlotte PERRIN-COSTANTINO, Gérard PIRLOT, Sandy RAGU, Samuel RASSINON, Raphael RIAND, Anne-Clémence SCHOM, Nathalie TESTUD, Linda TROMELEUE Voir plus [+]

Les institutions de soin sont censées être un prolongement de la fonction parentale : protectrices contre les dangers extérieurs, contenantes par rapport à la menace des pulsions et des angoisses internes. Mais pour assurer cette fonction, offrir la stabilité et la compréhension nécessaires à ce rôle et éviter que ne se répètent les défaillances et les traumas, encore faut-il pouvoir s’identifier à ce que vivent les personnes accueillies. Cela suppose de pouvoir entendre et supporter les peurs et les angoisses plus ou moins archaïques ou névrotiques que les soignants sont amenés à vivre dans leur contre-transfert, souvent sur le registre de l’identification primaire : peur du débordement pulsionnel, angoisses d’abandon, de mort, peur et haine de l’autre, terreurs sans nom... Les institutions peuvent être de formidables caisses de résonance de la peur et engendrer au sein des équipes des défenses et des clivages au moins aussi marqués ou paralysants que ceux qui peuvent exister chez les patients.

Le risque n’est-il pas alors que l’institution sacrifie sa fonction soignante pour assurer sa survie ? Comment tolérer d’avoir peur, en parler librement, pour éviter que l’institution ne devienne un lieu mortifère et maltraitant, un lieu où les défenses sont tellement rigides que tout mouvement pulsionnel ou d’empathie se fige ?

Dans la revue

Cliniques - paroles de praticiens en institution

Ajouter au panier


Revue Cliniques - paroles de praticiens en institution
S'abonner


Détails
Parution : 5 décembre 2019
EAN : 9782749265094
Cliniques - paroles de praticiens en institution
2/2019
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

© éditions érès 2020 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose