La transaction sociale

  "La transaction sociale" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier
Menu : Sommaire   

La complexité croissante de la vie en société rend le changement social plus difficile. La transaction sociale constitue un bon outil pour comprendre et changer le monde. En 1978 et 1980, Jean Remy, Liliane Voyé et Émile Servais publiaient l’ouvrage fondateur de la transaction sociale, depuis longtemps épuisé, Produire ou reproduire ? en écho au débat qui opposait Pierre Bourdieu, défenseur de la reproduction de la société, à Alain Touraine, pour lequel il y avait production d’une société nouvelle par les mouvements sociaux. Entre ces deux visions incompatibles, les trois auteurs imaginaient des rapprochements ponctuels et partiels, ou transactions sociales.

Contrairement à la transaction économique, la transaction sociale fait passer les valeurs avant les intérêts. Elle ne fait pas disparaître les conflits mais les « apprivoise » : la transaction sociale génère des compromis acceptables qui permettent de coopérer malgré des désaccords persistants. 

En rendant les textes majeurs accessibles à un large public, cet ouvrage en montre la fécondité comme outil d’analyse de la réalité sociale. Sa conceptualisation s’est enrichie et complexifiée en quarante ans grâce notamment aux travaux du comité de recherche « Transactions sociales, cultures, émancipation » de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF) .


A propos des auteurs

Maurice Blanc dirige la collection érès poche - Sociétés urbaines et rurales aux éditions érès, avec Philippe Hamman et Joëlle Stoessel-Ritz.
Il est professeur de sociologue à l'université de Strasbourg.

Jean Remy (1928-2019), professeur honoraire de sociologie à l’université catholique de Louvain, a créé et dirigé le Centre de sociologie urbaine et rurale. Il a longtemps dirigé la revue interdisciplinaire Espaces et sociétés et a publié de nombreux ouvrages sur les transformations des villes et sur les nouvelles relations entre l’urbain et le rural, notamment L’espace, un objet central de la sociologie (érès, 2015).

Jean Foucart, sociologue, est professeur honoraire à la Haute École, Louvain en Hainaut, département social (Charleroi, Belgique).

Josiane Stoessel-Ritz est professeure de sociologie (université de Haute Alsace).

Détails
Parution : 16 janvier 2020
EAN : 9782749265803
14x20.5, 496 pages
érès poche - Société
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

La complexité croissante de la vie en société rend le changement social plus difficile, mais il ne faut pas désespérer : l’approche par la transaction sociale est un bon outil pour comprendre et changer le monde.

La transaction sociale se distingue de la transaction économique sur la place accordée aux valeurs et aux intérêts : la seconde fait passer les intérêts avant les valeurs. Lorsqu’il n’y a pas d’accord sur les valeurs, les conflits d’intérêt ne peuvent se résoudre que par la violence. D’où l’importance de la transaction proprement sociale, qui ne fait pas disparaitre les conflits mais les « apprivoise » : ce qui permet d’aboutir à des compromis acceptables, sans être totalement satisfaisants. La transaction sociale permet de coopérer malgré des désaccords persistants.

 

  Du même auteur



érès poche - Sociétés urbaines et rurales
© 2015
11x18 150 p. 14 €

Inédit
© éditions érès 2020 - Mentions légales

Réalisé par Glukose