Oser encore

  "Oser encore" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 25€ d'achat
Voir mon panier

C’est sur cette invitation salutaire, adressée à « chaque visage » par la poète française d’origine libanaise Andrée Chedid (1920-2011), que s’ouvre cet Hommage pour le centenaire de sa naissance, auquel une trentaine de poètes, invités au fil des saisons dans l’Espace Andrée Chedid, ont contribué par un texte en résonance avec des vers de la poète :
Salah Al Hamdani – Jacques Ancet – Adeline Baldacchino – Linda Maria Baros – Alain Batis – Jeanine Baude – Zéno Bianu – Claudine Bohi – Maïa Brami – Jean-Marc Chanel – Guy Chaty – Sylvestre Clancier – Marc Delouze – Bruno Doucey – Danièle Faugeras – Albane Gellé – Cécile A. Holdban – Vénus Khoury-Gatha – Abdellatif Laâbi – Isabelle Lagny – Monique Leroux Serres – Étienne Orsini  – Bojenna Orszulak – Lydia Padellec – Jacqueline Persini – Judy Pfau – Jean-Pierre Siméon – Frédéric Tison – Matthias Vincenot – Yekta.
Contributions artistiques de :
Sylvie Deparis – Danielle Desnoues – Élisabeth Gérony – Alexandre Hollan – Michèle Iznardo.

Ce livre, écho à une œuvre témoignant sur six décennies d’une forme de bravoure singulière et si actuelle, montre, s’il en était besoin, que le courage d’Andrée Chedid continue d’irriguer les terres de la poésie d’aujourd’hui. (extrait du préambule).

 


Détails
Parution : 4 juin 2020
EAN : 9782749266978
10.5x15, 72 pages
Po&psy princeps
Thème : Po&psy

Imprimer cette page
Résumé

Une trentaine de poètes et artistes contemporains, invités au fil des saisons dans l’Espace Andrée Chedid, rendent hommage à la femme de lettres, avec un texte en résonance avec des vers de la poète choisis par eux.

« Il faut du courage pour se colleter aux grandes énigmes, pour se montrer tel qu’on est, pour crier son ignorance, sa soif de certitude… » écrivait Jacques Izoard au sujet d’Andrée Chedid, dans la première monographie consacrée à cette dernière et publiée en 1977 aux éditions Seghers. De la jeune Libanaise partie tôt en France découvrir l’inconnu, à la grande dame de lettres affrontant, avec une lucidité sans pareille, la maladie et cette
« perte dans l’oubli de tous [ses] lendemains », la figure d’Andrée Chedid (1920-2011), témoigne d’une forme de bravoure qui la rend si singulière, si parlante, si actuelle. L’œuvre est au diapason de l’existence. Une vie marquée par le passage d’une rive à l’autre : l’Orient natal et l’Occident ; le poème et le roman ; soi-même et l’étranger… Avec la célébration inlassable de ce qui nous est commun et doit nous unir par-delà les différences d’âges, de cultures, d’origines.

Revue de presse

2020, Ouest France, par Jean-Marc Pinson


© éditions érès 2020 - Mentions légales

Réalisé par Glukose