Arielle ANCEL

photo de Arielle ANCEL

Photo HD   

Arielle JUSSAUME-ANCEL, orthophoniste en libéral au Mans (72) depuis trente ans. Présidente de la fédération des orthophonistes de France (FOF) de 2007 à 2009 et représentante de la FOF aux ministères de la santé et de l'enseignement supérieur pour la réingéniérie des études d'orthophonie dans le cadre européen LMD, jusqu'en septembre 2013 : publication du décret accordant le grade master aux orthophonistes. Formée en neuropsychologie, en gériatrie, à la mélodithérapie, à la PRL et à la technique des associations, elle défend une orthophonie de soins adaptée à chaque patient.

Langage, parole, écoute, thérapeutique, patient, mélodithérapie, aphasique, maladies neuro-évolutives, clinique, rencontre, création, accompagnement, place, soignant.

Diplômée de l'école d'orthophonie de Tours 1985

Membre  de la société de neuropsychologie de langue française de 1985 à 2010

D.U de neuropsychologie de l'université de Caen 1990

Formée à la technique des associations de Claude Chassagny 1992/1993

Depuis la fin des années 90, A. Ancel travaille, en lien avec Philippe Van Eeckout, à la mélodithérapie qu'elle utilise comme média au même titre que d'autres médias artistiques (dessin, peinture, chant, poésie etc...) dans le suivi de patients atteints de pathologies neurologiques.

Fin des années 90, elle participe à un groupe d'analyse de la pratique orthophonique supervisé par M. Laurent Danon-Boileau, psychanalyste et linguiste

D. U "troubles de la communication chez l'enfant" à l'université R. Descartes à Paris 2002

 Formation  aux marqueurs transversaux : repères pour la clinique orthophonique en 2008

Approfondissant son travail auprès de personnes âgées grâce à Françoise Daikhowski (2011), elle est intervenue dans un cycle de formation FOF Sud-Est à Aix en Provence :" le sujet et sa pathologie neuro-évolutive, la place de l'orthophoniste" en 2015

À la recherche constante d'un sens à donner au métier d'orthophoniste et surtout d'une place à aménager pour les patients qu'elle reçoit, elle tente d'accueillir le patient Là où il est et Là où il en est. S'enseigner du patient est ce qui lui tient le plus à cœur dans le travail auprès des personnes qu'elle soigne. Passionnée d'arts, elle s'intéresse à la place de la culture et des médias artistiques dans la thérapie du langage.

En collaboration avec A. M Fernez et M.C Buliard, Notre conception de l'orthophonie, site de la Fédération des Orthophonistes de France, 2010

A. Ancel, Histoire de neuropsychologie, bulletin FOF 2011

A. Ancel, "Préserver le sens de notre métier", revue Pratiques, les cahiers de la médecine utopique, n° 54, 2011

Contribution aux Actes des journées d'Octobre des Ateliers Claude Chassagny : Dire, parler, taire ou raconter, ACC, 2012

A. Ancel, "au-delà du grade master", revue Orthomagazine, Editions Elsevier Masson, 2013

A. Ancel, "Faire le pari du sens, vignette clinique d'un patient souffrant de maladie neuro-évolutiv"e, bulletin FOF, 2016



Comme Co-Auteur

© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose