2011, ASH, Caroline Helfter

Revue de presse pour Le handicap, les lieux, la mémoire

Extrait de la recencion paru 22 avril 2011

(...)
Tout en saluant de tels écrits qui permettent dinvestir partiellement le vécu dautrui. Denis Poizat dénonce cette littérature comme source dune « morale de lémotion» qui aurait totalement subverti le discours politique. Ainsi, certains brandissent un « étendard compassionnel» pour éviter daborder frontalement les questions relatives au handicap, comme ces « bateleurs de campagnes présidentielles » dont la mam se pose sur lépaule dune personne en fauteuil. Mais qui sen indigne ? Quelles sont les grandes consciences qui saffrontent aux iniquités dont sont victimes les personnes handicapées ? A de très rares exceptions près, lengagement des intellectuels dans le domaine du handicap est proche de lindifférence totale, sinsurge lauteur.

© éditions érès 2022 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose