2012, Soins Psychiatrie, Janv/Fév 2012

Revue de presse pour Pour en finir avec le carcan du DSM

L obligation dune référence diagnostique au DSM nuit à la scientificité, elle contrarie le soin psychique, elle est coûteuse pour les Etats, elle paralyse la recherche et lenseignement ». Cest en substance le postulat de ce petit manifeste du collectif « Initiative pour une Clinique du Sujet » (créé fin 2010) à lencontre de la classification des maladies mentales élaborée par lAssociation des psychiatres américains (American Psychiatrie Association), le Diagnostic and statistical Manual of Mental Disorders ou DSM. Une quinzaine de signataires, psychiatres, pédopsychiatres, psychanalystes, en milieu hospitalier ou libéral, sattaquent à la validité scientifique et clinique du DSM, mais également à ce quils estiment être ses conséquences nocives tant sur le bon suivi des patients - en particulier les enfants et les adolescents -, sur lenseignement de la discipline et au-delà sur les coûts pour lEtat. Une opposition constructive qui veut motiver les psychiatres français, quelle que soit leur spécialité, à reprendre la main sur leur exercice en proposant une « classification générale des troubles mentaux » moins contraignante, ou mieux en soutenant la mise en place dune classification fondée sur une psychopathologie dynamique et évolutive du sujet. 

Consulter le site du magazine en cliquant sur ce lien

© éditions érès 2022 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose