La société flexible

  "La société flexible" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu :

Le thème de la flexibilité du travail hante l’actualité sociale – française et européenne – depuis une quinzaine d’années, mêlant ruptures profondes et jugements à l’emporte-pièce. La société flexible est en marche, sans que l’on sache exactement vers où elle se dirige, qui elle emmène ou délaisse, quels sont ses ressorts et ses impasses.

La flexibilité semble une réponse à la rigidité taylorienne, à l’entrée dans une économie de la variété et de l’innovation. Elle ouvre de nouvelles perspectives en matière de compétitivité des firmes ou de conciliation travail/famille. Mais comment occulter sa face sombre, faite de rupture des liens sociaux, de marginalisation grandissante, d’angoisse face à l’incertitude érigée en norme ? Surtout, quelle peut être la réponse des politiques sur ces différentes questions, à l’écart de la langue de bois du pouvoir ou de la rhétorique des experts ? N’est-il pas temps de repenser les liens entre Etat, marché et société civile ?

Pour la première fois, gestionnaires, psychologues, juristes, philosophes et sociologues acceptent de dépasser les canons disciplinaires pour dialoguer ensemble et proposer une véritable réflexion collective sur ce sujet difficile. En confrontant prises de distance et pistes d’actions concrètes, cet ouvrage décale les regards habituels. Ne privilégiant ni l’efficacité à courte vue, ni la dénonciation simpliste, il met l’accent sur la capacité d’une société démocratique à assurer son développement économique certes, mais surtout à orienter ce développement vers des finalités plus hautes, plus profondes.

Dépassant les raccourcis hâtifs, ce livre constitue un vigoureux appel en faveur d’un renforcement du débat démocratique sur l’un des thèmes les plus brûlants de ces dernières années. Livre de référence pour chercheurs de haut niveau, outil solide pour dirigeants et syndicalistes, support de réflexion pour simples citoyens comme responsables politiques, il intéressera tous ceux qui sont à la recherche d’une meilleure articulation entre gestion et société, en France comme en Europe.

Matthieu de Nanteuil-Miribel est professeur de sociologie à l’UCL, membre du centre Entreprise et environnement, membre associé à la Chaire Hoover d’éthique économique et sociale et au Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique (LISE-CNRS).

Assâad El Akremi est maître de conférences en gestion à l’IAE de Toulouse (université de Toulouse I), chercheur au Laboratoire interdisciplinaire sur les ressources humaines et l’emploi (LIRHE-CNRS), membre du groupe de recherche sur les attitudes, les comportements et les compétences dans les organisations (GDR-GRACCO).


A propos des auteurs

Assâad El Akremi est maître de conférences en gestion à l’IAE de Toulouse (université de Toulouse I), chercheur au Laboratoire interdisciplinaire sur les ressources humaines et l’emploi (LIRHE-CNRS), membre du groupe de recherche sur les attitudes, les comportements et les compétences dans les organisations (GDR-GRACCO).

Matthieu de Nanteuil est sociologue, professeur à l'UCL (université catholique de Louvain), membre du Laboratoire globalisation, institution, subjectivation (LAGIS). Attaché à une pratique politique prenant appui sur les mouvements sociaux et la société civile, animateur d'un réseau d'informations sur la situation humanitaire en Colombie, il est aussi membre du Cercle Benenson, au sein d'Amnesty International Belgique Francophone.

Détails
Parution : 18 mars 2005
EAN : 9782749204710
14x22, 464 pages
Sociologie économique
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

Alors que le thème de la flexibilité du travail hante l’actualité sociale depuis une quinzaine d’années, avec sa cohorte de stéréotypes et d’incompréhensions, ce livre entend faire le point sur un sujet controversé. Ouvrage de référence présentant une synthèse, accessible et complète, réalisée par des chercheurs de toutes disciplines (philosophes, gestionnaires, sociologues, juristes et psychologues), il est une véritable invitation à la confrontation d’idées et au débat démocratique.
Matthieu de Nanteuil-Miribel, professeur de sociologie à l’Université catholique de Louvain (UCL), Assaâd El Akremi, professeur de gestion à l’Institut supérieur de gestion de Tunis.

© Éditions érès 2017 - Mentions légales

Réalisé par Glukose