L'insistance du réel

  "L'insistance du réel" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Tout dépend de si le réel insiste. Tout quoi ? Notre avenir, celui de la psychanalyse, celui du discours du maître, celui de la « civilisation », avance Lacan en 1974 dans « La troisième ». Insistance du Réel renomme le symptôme, jadis assigné à l’insistance de la vérité dans le symbolique. Le symptôme au sens analytique du terme s’appréhende dès lors sous la forme de l’insistance de ce qui ne va pas dans le réel : « J’appelle symptôme, dit Lacan, ce qui vient du réel ». Mais l’insistance du réel commande aussi ce qui empêche la « bonne marche » des choses au pas de tout le monde, c’est ce qui se met en croix dans le charroi du discours du maître. Une ironie essentielle marque dès lors la position de l’analyste : assigné à contrer le réel, il ne saurait en être le partisan, et pourtant il a partie liée avec lui.

Le choix du thème de cet ouvrage répond à l’intention de relancer le travail autour des questions de l’actualité de la psychanalyse. Partant de l'idée qu’il n’y a rien dans ce que Freud et Lacan ont apporté qui ne puisse s’avérer utile à un moment ou l’autre dans une cure, les auteurs ont voulu donner les moyens de penser ce qui arrive dans le social, sans pour autant lâcher la corde de la clinique, ni perdre de vue les points d’ancrage qui permettent de s’y orienter.

A travers la diversité des approches et des trajectoires, les textes rassemblés ici laissent entrevoir différents aspects du réel tel qu’il émerge aujourd’hui dans les cures et dans le social : le réel de la rencontre contingente qui prend à l’occasion figure du destin, le réel que le sujet prend à son compte dans le discours qui le désubjective, le réel impliqué dans la mise en acte du fantasme, le réel du non-rapport sexuel et celui du symptôme, la relation entre le réel de la cure et le réel de la structure, le réel du Père comme distinct ou non du père séparateur, le croisement du réel de l’histoire et du réel de l’inconscient, le réel en jeu dans le plagiat et dans le détournement de l’image, le réel qui apparaît derrière l’hagiographie du Marquis de Sade, le réel que l’analyste a aussi pour fonction de contrer lorsqu’il choisit de travailler dans le social.

Christian Centner est psychanalyste, membre de l’Ecole de psychanalyse Sigmund Freud.

Mise en vente le 13 avril 2006


A propos de l'auteur

Christian Centner est psychanalyste, membre de l’Ecole de psychanalyse Sigmund Freud.

Détails
Parution : 13 avril 2006
EAN : 9782749205687
14x22, 224 pages
Scripta
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Tout – notre avenir, celui de la psychanalyse, celui du discours du maître, celui de la civilisation – dépend de si le réel insiste, avance Lacan en 1974. En partant du symptôme appréhendé sous la forme de l’insistance de ce qui ne va pas dans le réel, les auteurs de cet ouvrage relancent le travail autour des questions de l’actualité de la psychanalyse, de son avenir et de son aptitude à répondre à l’évolution de la société et de la civilisation.
Christian Centner est psychanalyste à Bruxelles.

© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose