Le déchet, c'est les autres

  "Le déchet, c'est les autres" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

« Chacun de nous est ce qu’il jette.
Si tu évites de regarder ta poubelle en face,
si tu te bouches le nez,
c’est parce que tu ne veux pas te voir, te sentir »
(citation empruntée à l’artiste Arman).

Avant toute chose, il convient de préciser que Gérard Bertolini n’est ni psychologue, ni psychanalyste, ni psychiatre, ni médecin généraliste, mais économiste, et sociologue à l’occasion. C’est surtout un connaisseur du déchet, qu’il étudie de longue date, dans ses multiples dimensions, suivant une démarche transdisciplinaire relevant de l’anthropologie sociale et culturelle ; il est membre du Laboratoire d’analyse des systèmes de santé (LASS) du CNRS et de l’université Claude-Bernard-Lyon I. En outre, il a tendance à voir dans tout objet un déchet en devenir et dans tout déchet une ressource potentielle. Vrais ou faux déchets ?

Les déchets sont source de psycho-socio-pathologies. Ils sont objets de répulsion pour beaucoup (pouvant aller jusqu’à des phobies et des troubles obsessionnels compulsifs), mais aussi, à l’inverse, d’attraction pour d’autres. Ce livre vise à montrer que le déchet « absolu » n’existe pas, qu’il faut relativiser, et que le rebut est susceptible d’être transformé en ressource ; que la répulsion résulte d’un ordre social et mental construit, qui comporte une part d’arbitraire, et que l’attraction, lorsqu’elle n’est pas instinctive, s’inscrit en réaction contre cet ordre. L’enjeu consiste à rendre le déchet tolérable, acceptable, ce qui passe par une réappropriation psychosociologique.

Mise en vente le 14 septembre 2006


A propos de l'auteur

Avant toute chose, il convient de préciser que Gérard Bertolini n’est ni psychologue, ni psychanalyste, ni psychiatre, ni médecin généraliste, mais économiste, et sociologue à l’occasion. C’est surtout un connaisseur du déchet, qu’il étudie de longue date, dans ses multiples dimensions, suivant une démarche transdisciplinaire relevant de l’anthropologie sociale et culturelle ; il est membre du Laboratoire d’analyse des systèmes de santé (LASS) du CNRS et de l’université Claude-Bernard-Lyon I.

Détails
Parution : 14 septembre 2006
EAN : 9782749206509
17.5x10.5, 192 pages
Même pas vrai !
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

« Chacun de nous est ce qu’il jette. Si tu évites de regarder ta poubelle en face, si tu te bouches le nez, c’est parce que tu ne veux pas te voir, te sentir » (citation empruntée à l’artiste Arman). Les déchets sont source de psycho-socio-pathologies. Ils sont objets de répulsion pour beaucoup (pouvant aller jusqu’à des phobies et des troubles obsessionnels compulsifs), mais aussi, à l’inverse, d’attraction pour d’autres.
Ce livre vise à montrer :
- qu’il peut s’agir de vrais ou de faux déchets, que le déchet « absolu » n’existe pas, qu’il faut relativiser, et que le rebut est susceptible d’être transformé en ressource ;
- que la répulsion résulte d’un ordre social et mental construit, qui comporte une part d’arbitraire, et que l’attraction, lorsqu’elle n’est pas instinctive, s’inscrit en réaction contre cet ordre.
L’enjeu consiste à rendre le déchet tolérable, acceptable, ce qui passe par une réappropriation psychosociologique.
Gérard Bertolini, directeur de recherche au CNRS (Laboratoire d’analyse des systèmes de santé, Lyon).

© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose