Vieillissement et parcours de fins de carrière : contraintes et stratégies

  "Vieillissement et parcours de fins de carrière : contraintes et stratégies" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Vieillissement et parcours de fins de carrière : contraintes et stratégies

<br>Sous la direction de

Daniel REGUER

Avec la participation de Roxana DE FILIPPIS, Guillaume HUYEZ-LEVRAT, Alexandre IELLATCHITCH, Hae Ra KIM, Miyako NAKAMURA-FUJIMORI, Marielle POUSSOU-PLESSE

Préface de Anne-Marie GUILLEMARD

Dans la collection :

L’ouvrage occupe une place originale dans la littérature sur le vieillissement, en raison de son approche « longitudinale » plurielle et comparatiste, en amont de la « dernière étape de la vie » qu’est la vieillesse. Sur un sujet devenu d’actualité, il s’inscrit dans la logique audacieuse engagée par A.M. Guillemard dès les années 1970, lorsqu’elle montrait les liens entre le passé de travail et les comportements en situation de retraite. Sa deuxième audace consiste à montrer que, derrière un langage d’opposition, employeurs et représentants des travailleurs ont concouru à une même logique de stigmatisation des salariés vieillissants.

Loin d’enfermer les « salariés vieillissants » ou les « retraités » dans une catégorie homogène et statique, l’ouvrage recourt à l’observation de situations étrangères pour alimenter un regard sur la France. C’est parce que les parcours de vie diffèrent que les comportements sont pluriels. Ils le sont sur le critère de l’âge, du genre, et évidemment des multiples aspects socioculturels et professionnels qui les façonnent. Trop âgés pour travailler et trop jeunes pour percevoir une pension, des travailleurs vieillissants développent de multiples stratégies (débrouillardise individuelle, clubs de chercheurs d’emploi, groupes de pression, syndicalisme…) pour agir sur leur environnement, être acteurs de leur propre vie, mais aussi de la société. L’ouvrage n’oppose pas l’individuel et le collectif, ou encore le politique et les systèmes organisationnels, aux pratiques sociales. Il interroge l’action respective et indissociable des politiques publiques, des entreprises et des mouvements sociaux, voire sociétaux, dans la construction sociale des parcours de vie, et ouvre une réflexion sur l’économie sociale et solidaire.

Daniel Reguer est maître de conférences en sociologie, habilité à diriger des recherches, Université du Havre, CIRTAI (CNRS, UMR-IDEES), IUT, département Carrières Sociales. Il a une longue histoire d’acteur de terrain commencée dans les années 1980 comme animateur socioculturel auprès de populations vieillissantes, coordonnateur de secteur gérontologique. Il s’intéresse aux préretraités et devient adjoint au responsable de l’action sociale d’un important groupe de caisses de retraites, avant de s’impliquer dans l’action municipale. Universitaire soucieux d’une utilité sociale des travaux de recherche, il réalise de très nombreuses conférences, préside le conseil scientifique des « cafés des âges », ou encore milite, en Haute Normandie, pour le Développement régional de l’économie sociale et solidaire.

Préface d'Anne-Marie Guillemard Mise en vente le 04 janvier 2007


A propos de l'auteur

Détails
Parution : 4 janvier 2007
EAN : 9782749206615
13.5x21, 240 pages
Pratiques gérontologiques
Thème : Gérontologie

Imprimer cette page
Résumé

Politiques de retraite ou de désemploi des salariés âgés imposent de nouveaux modèles de parcours de vie et concourent alors à déformer la structure par âge de la main-d’oeuvre des entreprises, et consécutivement de la période de l’après-travail.Trop âgés pour travailler et trop jeunes pour percevoir une pension, des travailleurs vieillissants développent de multiples stratégies : débrouillardise individuelle, clubs de chercheurs d’emploi, groupes de pression, syndicalisme… Là se situe l’enjeu de cet ouvrage éclairé par des observations étrangères : pointer l’action respective et indissociable des politiques publiques, des entreprises et des mouvements sociaux, voire sociétaux, dans la construction sociale des parcours de vie.

Daniel Reguer est maître de conférences en sociologie, Université du Havre.

© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose