Raconter, démontrer,... survivre

  "Raconter, démontrer,... survivre" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Raconter, démontrer,... survivre

<i>Formes de savoirs et de discours dans la culture contemporaine</i>

Marilia AMORIM

Dans la collection :

Comment penser la question du savoir et de la transmission dans le monde contemporain ? Marilia Amorim propose ici une réflexion sur la forme de savoir qui semble être la plus valorisée actuellement – celle de la ruse et de la survie – en la comparant à celles qui l'ont été précédemment – la raison moderne et le mythe traditionnel. Quels sont les enjeux de ces trois formes de savoir ? Quels sont leurs critères de validation respectifs ? A quelle forme de discours correspond chacune d'entre elles ? A quel régime de vérité renvoient-elles ? Quelle est la place du sujet parlant dans chacun de ces discours ? Quel rapport à l'autre s'instaure ? Quelles sont les différentes conséquences pour la cité et le vivre-ensemble ?

Les réponses à ces questions se déploient en plusieurs volets : les scènes énonciatives et les rapports de place, les rapports de pouvoir et la distinction entre savoir populaire et savoir de masse, les transformations historiques et la place accordée aux différentes formes de savoir, la conception du langage sous-jacente aux valeurs dominantes, enfin, les conséquences pour l'école.

Cette recherche théorique et conceptuelle ne manque pas de données empiriques dans la mesure où elle s'appuie sur un examen de textes contemporains divers ainsi que de manifestations culturelles et politiques allant du carnaval au mouvement des paysans Sans-Terre au Brésil, en passant par le théâtre de Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps en France.

Marilia Amorim a travaillé auprès d’institutions des quartiers défavorisés de Rio ; elle a été professeur au département de Psychologie sociale à l'Université fédérale et enseigne actuellement au département de Sciences de l'éducation à l'université de Paris-8 comme maître de conférences. Mise en vente le 11 janvier 2007


A propos de l'auteur

Marilia Amorim a travaillé auprès d’institutions des quartiers défavorisés de Rio et a aussi été professeur au département de Psychologie sociale à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro. Psychologue, elle enseigne actuellement au département de Sciences de l'éducation à l'université de Paris-8 comme maître de conférences au sein de l'équipe Paideia de philosophie de l'éducation.

Détails
Parution : 11 janvier 2007
EAN : 9782749206936
14x22, 288 pages
Humus - philo
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Raconter (Mythos), démontrer (Logos) et survivre (Mètis) sont les trois formes de savoir à la base des constructions et des créations humaines, chacune ayant ses vertus et ses vices. Le rapport entre ces trois formes change selon le contexte social et s’est aussi transformé au long de l'histoire. La société traditionnelle s'organise sous la prédominance du savoir narratif Mythos, la société moderne s'organise sous la prévalence du savoir démonstratif Logos et, enfin, que la société post-moderne s'organise en référence au pragmatisme de Mètis. Il est temps d'en analyser les enjeux car si le scientisme de la modernité ou l'obscurantisme des sociétés traditionnelles ont été des dérives aux effets délétères, c’est la fin de la pensée critique qui est relevée par plus d’un auteur postmoderne.

Marilia Amorim est maître de conférences en Sciences de l'éducation à l'université de Paris-8.

Revue de presse

2007, La Lettre de l enfance et de l adolescence68, Martine Menès


  Du même auteur

Humus - philo
© 2012
14x22 144 p. 15 €
Questions vives sur la banlieue
© 2002
16x24 200 p.
Numérique uniquement
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose