Intervenir par le récit de vie

  "Intervenir par le récit de vie" a été ajouté au panier !

Voir mon panier



L'intervention par le récit de vie est une méthodologie qui émerge à la fin du XXe siècle face à la crise des « grands récits ». Au moment où les grands systèmes comme la religion, la science ou la politique sont contestés, les praticiens et les chercheurs proposent de renvoyer la question du sens de l'existence et celle du sens de l'histoire au sujet lui-même, ce qui soulève toute une série de questions : de quel sujet s'agit-il ? De quel sens parle-t-on ? À quelles conditions la méthode biographique est-elle pertinente ? Quels en sont les fondements théoriques et épistémologiques ? Comment procéder ? Quel cadre mettre en place ? Quels sont les effets produits ? Comment les évaluer ? Comment situer cette pratique clinique par rapport à d'autres, en particulier les pratiques thérapeutiques ?

Chaque auteur expose, explicite et analyse une pratique d'intervention dont il a l'expérience personnelle. Il présente sa démarche, les référents théoriques et éthiques sur lesquels elle se fonde, ses objectifs, le public concerné, le dispositif, le contrat et le cadre mis en place. Des récits d'expérience illustrent les présentations qui débouchent sur une évaluation des effets de l’intervention.

Vincent de Gaulejac est professeur de sociologie et directeur du Laboratoire de changement social à l'université Paris 7. Il est membre fondateur de l'Institut international de sociologie clinique.

Docteur en psychologie, psychologue clinicien et psychosociologue, Michel Legrand (1945-2006) fut professeur à la faculté de psychologie de l’université de Louvain et aux Facultés Notre-Dame de la Paix à Namur.

Mise en vente le 6 mars 2008


A propos des auteurs

Vincent de Gaulejac est sociologue, professeur émérite de l’université Paris-Diderot. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et anime la collection « sociologie clinique » chez érès. Il a dirigé le Laboratoire de changement social de 1981 à 2014. Il est docteur honoris causa de l’université de Mons, en Belgique. Membre fondateur du RISC (réseau international de sociologie clinique), il est l’un des principaux initiateurs de cette orientation scientifique qui s’intéresse à la dimension existentielle des rapports sociaux. Il a développé des groupes d’implication et de recherche dans une quinzaine de pays en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du sud. Ses recherches l’ont conduit à explorer la genèse sociale des conflits psychiques liés à l’histoire familiale, à des changements de classe, à la confrontation à des violences humiliantes, à  la lutte des places, au coût de l’excellence, au mal-être au travail et à l’immersion dans des organisations paradoxantes. Il a par ailleurs une expérience et une formation psychanalytique.

Il est également directeur de la collection "Sociologie clinique" aux éditions érès.

Détails
Parution : 13 avril 2015
(1ère édition 2008)
EAN : 9782749208640
14x22, 336 pages
Sociologie clinique
Thème : Société

Imprimer cette page
Résumé

Le propos de cet ouvrage est de montrer la richesse de l'approche par les histoires de vie dans le champ de l'intervention. Il est écrit par des praticiens chevronnés qui sont également des chercheurs, non seulement parce qu'ils ont à cœur de rendre compte de leur pratique, d'évaluer l'intérêt et les limites de leur démarche, mais également parce qu'ils en analysent les fondements théoriques et les situent dans le champ des sciences sociales et humaines. Comme praticiens, ils expérimentent sur le terrain des interventions par le récit de vie, qu'ils adaptent en fonction des publics, des demandes, des contextes institutionnels.

Vincent de Gaulejac est professeur de sociologie et directeur du Laboratoire de changement social à l'université Paris 7 et membre fondateur de l'Institut international de sociologie clinique.
Michel Legrand (1945-2006), docteur en psychologie, psychologue clinicien et psycho-sociologue, était professeur à la faculté de psychologie de l’université de Louvain et aux Facultés Notre-Dame de la Paix à Namur. Il enseignait l’épistémologie de la psychologie clinique et la clinique biographique. Il est décédé subitement alors qu’il mettait la touche finale à cet ouvrage collectif.

Revue de presse

2008, Enfances&Psy41, Ginette Francequin


  Du même auteur

Sociologie clinique
© 2017
14x22 264 p. 25 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose