L'Inconscient est-il politiquement incorrect ?

  "L'Inconscient est-il politiquement incorrect ?" a été ajouté au panier !

Voir mon panier



On voudrait bien en finir avec l’inconscient, se débarrasser de ce gêneur qui trahit l’idéal de contrôle, d’évaluation, de prévention, promu par le discours scientiste, face auquel celui de la psychanalyse serait complètement démodé. Mais comment se débarrasser définitivement de ce qui échappe ? Comment en finir avec les symptômes, les répétitions, les pulsions, avec cette part d’ombre constitutive de l’humain ?

Voici un ouvrage de psychanalyse qui interroge la place du sujet et celle de son désir dans la société d’aujourd’hui. Dans un style vivant, accessible à tous, il met en évidence comment, à notre insu, nous pouvons être dépendants des fictions sociales, qu’elles soient scientifiques ou juridiques. Le parti pris du « tout hygiénique », le discours du « jouir à tout prix », ou encore celui du déterminisme génétique ou familial, emblématiques du politiquement correct, prétendent diriger nos modes de penser, de vivre et d’agir. L’individu s’en réclame au mépris de sa propre subjectivité, et ainsi innocenté revendique le statut de victime, valorisé par le discours social. Comment résister à cette pression idéologique qui enferme chacun dans la passivité ?

Le complexe de castration, l’œdipe, le traumatisme, la fonction paternelle, les jouissances, tous ces concepts connus sont repris et réactualisés pour y faire entendre la différence entre celui qui se fait objet des fictions sociales, celui qui parle au nom de ces discours et le sujet qui, confronté à la vérité de son inconscient, parle au nom de son désir.

Isabelle Floc’h, psychanalyste, exerce à Paris. Elle intervient en secteur psychiatrique auprès du personnel soignant. Elle est membre de l’Ecole de psychanalyse Sigmund Freud, du comité de rédaction de la revue La clinique lacanienne.

Arlette Pellé, psychanalyste, exerce à Paris et à Tours. Elle est membre de la Fondation européenne pour la psychanalyse, codirectrice de l’association « SAPP » (Supervision et analyse psychanalytique des pratiques professionnelles).

Mise en vente le 10 avril 2008


A propos des auteurs

Arlette Pellé, psychanalyste, exerce à Paris et à Tours. Elle est membre de la Fondation européenne pour la psychanalyse. Depuis 20 ans, elle reçoit en supervision des professionnels des services de la protection de l’enfance et de l’adolescence. De cette pratique et de celle de ses analysants, elle a tiré une expérience qui la mène au cœur de la réflexion sur les problématiques actuelles. Auteur de nombreux articles (revues Lettre de l’enfance et de l’adolescence, Dialogue, Revue de pédiatrie et de psychanalyse, Collège de psychanalystes, La clinique lacanienne), elle est codirectrice de l’association « SAPP » (Supervision et analyse psychanalytique des pratiques professionnelles).

Isabelle Floch, psychanalyste, exerce à Paris. Elle intervient en secteur psychiatrique auprès du personnel soignant. Elle est membre de l’Ecole de psychanalyse Sigmund Freud, du comité de rédaction de la revue La clinique lacanienne, et l’auteur d’articles dans différentes revues de psychanalyse ; elle a tenu un séminaire sur Virginia Woolf en 2004, sur le désir et le féminin en 2005, et sur Marguerite Duras en 2007 à la Maison des sciences de l’homme.

Détails
Parution : 10 avril 2008
EAN : 9782749208749
14x22, 224 pages
Actualité de la psychanalyse
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

« On voudrait bien en finir avec l’inconscient, se débarrasser de ce gêneur qui trahit l’idéal de contrôle et de prévention promu par le discours scientiste, discours face auquel la psychanalyse a des allures de plus en plus has been. Mais comment se débarrasser définitivement de ce qui nous échappe ? » Voici un ouvrage de psychanalyse, pensé pour tout le monde, qui interroge la place du sujet et son désir dans la société d’aujourd’hui. Dans un style vivant, accessible, cet ouvrage met en évidence comment, à notre insu, nous pouvons être dépendants des fictions sociales, scientifiques, juridiques, etc., qui dirigent nos modes de pensée, de vivre et d’agir, et nous en croire victimes. Le complexe de castration, l’œdipe, le traumatisme, la fonction paternelle, les jouissances, tous ces concepts bien connus sont repris et réactualisés pour y faire entendre la différence entre le sujet qui parle au nom de ces fictions et le sujet confronté à la vérité de son inconscient et de son désir.

Isabelle Floc’h, psychanalyste, exerce à Paris. Elle intervient en secteur psychiatrique auprès du personnel soignant. Elle est membre de l’Ecole de psychanalyse Sigmund Freud, du comité de rédaction de la revue La clinique lacanienne.
Arlette Pellé, psychanalyste, exerce à Paris et à Tours. Elle est membre de la Fondation européenne pour la psychanalyse, codirectrice de l’association « SAPP » (Supervision et analyse psychanalytique des pratiques professionnelles).

  Du même auteur

Les recherches du grape
© 2002
16x24 168 p.
Numérique uniquement
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose