Sous le sceau du corps

  "Sous le sceau du corps" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Ajouter au panier


Revue Le Coq-Héron
S'abonner


Menu : Sommaire   



Alors que les théories sur l'effet de la psyché sur le corps ne manquent pas dans la psychanalyse contemporaine, l'inverse, l'influence du corps sur les affects et la pensée est rarement abordée. Ce n'était pas le cas du créateur de la psychanalyse ni de ses pionniers. Outre des stades du développement désignés par Freud après les fonctions corporelles respectives, la primauté du corps est traitée dans un grand nombre d'articles par Ferenczi, attentif aux « relations profondes entre le corps humain et le monde des objets que nous appelons relations symboliques. » On peut le voir présenter le cas d'un patient qui a subi « effectivement une castration » ou réfléchir sur les conséquences des maladies organiques susceptibles de provoquer « une régression au narcissisme dite traumatique ».

Ce numéro du Coq Héron est construit dans le sillage des Trois essais de la théorie de la sexualité de Freud et « l'Ontogenèse des symboles » de Ferenczi, autour du thème du psychisme marqué par le corps ou par ses représentations, révélant le poids de ceci dans nos affects, nos pensées et nos théories.

A propos des auteurs

Eva Brabant est rédactrice en chef de la revie Le Coq-Héron, aux éditions érès.

Détails
Parution : 6 janvier 2011
EAN : 9782749213279
Le Coq-Héron
4/2010
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose