Punir bébé

  "Punir bébé" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Ce numéro est épuisé dans sa version papier. Vous pouvez le consulter sur le site de Cairn :

Voir


« Il n'en fait qu'à sa tête ! » se plaint la mère de Bilal, 2 ans. « Elle répond tout le temps ! » poursuit le père de Prune, 3 ans. « On a beau le gronder, il se régale à faire des bêtises ! » ajoutent les parents d'Eliott, 2 ans et demi. « Je perds patience à lui répéter les choses et même en haussant la voix, rien n'y fait ! » déplore à la crèche la référente de Pablo, 15 mois. « Je la mets seule dans la chambre mais elle hurle ! » ponctue l'assistante maternelle de Rosalie, 18 mois... Et il y en aurait encore bien d'autres - parents, grands-parents, professionnels de l'accueil, du soin, de la culture,... - pour s'avouer démunis, perdus, face aux débordements de ces tout petits, à leurs désobéissances, à leurs colères, à leurs caprices. Ah ! Les caprices des enfants! Comme une seconde nature ! Comment s'y prendre avec ces garnements, si prompts à désobéir, ne pas écouter, en faire à leur tête et nous tenir tête ? Comment comprendre leurs comportements, leurs demandes, leurs élans parfois si « vifs » et nos réactions, parfois aussi « emportées » ? Comment penser autrement que dans ces registres galvaudés de l « 'enfant roi », de la toute puissance infantile et des douces violences ? Comment ne pas se contenter de cette bonne vieille nostalgie des fessées, claques et autres coups de martinets qui volaient pour presque rien. Sans parler de toutes ces petites humiliations du quotidien ? Ah ! C'était le bon temps du respect et de l'éducation à la dure, ma bonne dame, le bon vieil héritage d'une tradition archaïque n'accordant à l'enfant aucun droit et seulement des devoirs. « On ne parle pas quand les adultes discutent ! », « On obéit à son père ! », « Tiens-toi correctement ! », « On ne montre pas du doigt ! », « On t'a jamais appris la politesse ? » : que d'injonctions oppressantes dans la vie des rejetons d'hier et d'aujourd'hui. « Tu l'as bien mérité celle-là ! » « Tu en veux une autre ? » Vive le renouveau de l'autoritarisme et fi des parents de mai 68 ou à la Dolto - Ah ! Cette psychologisation à tout crin de l'enfance ! - qui passent leur temps à tout expliquer et répugnent à faire entrer dans la petite, toute petite tête de leur diables de chérubins la loi de la vie en société. Persuadés qu'ils ne manqueraient pas de traumatiser leurs tout petiots, ils ont paraît-il oublié la nécessité de dire non et ne savent plus conjuguer l'impératif au présent, plus soucieux de dialogue et négociation que d'éduquer et responsabiliser. Nous allons leur apprendre, nous ! Vivent les limites imposées dès le berceau, cela fera moins de sauvageons à la crèche et de délinquants à l'adolescence ! Que n'entendons-nous aujourd'hui, sous couvert d'autorité parentale à reconquérir et de formatage des minots ? Les tout petits nous font-ils si peurs qu'il nous faille les contraindre à marcher droits ? Les tout petits nous paraissent-ils si étrangers, si autres qu'il nous faille les domestiquer, les soumettre, les « rechigner » disait-on au Moyen-âge, témoignant en cela de leur inépuisable attribut d'inachèvement, d'incomplétude voire d'imperfection ? Existerait-il quelque défaut de fabrication à l'enfance d'aujourd'hui ? Vicié le jeune âge ? A quand le service retour avec échange standard et geste commercial à la reprise ?
Spirale, pour ses Journées Nationales, s'intéresse à cet adage informulable : « Comment bien punir les bébés ? » Entre châtiments corporels et laisser aller, existe-t-il une voie moyenne, non, royale, qui pourrait nous donner l'occasion d'inventer collectivement un vrai manuel de savoir vivre en société et en famille. Punit-on un bébé ? Faut-il corriger les tout petits ? Les réprimandes physiques ont-elles droit de citer pendant les toute premières années de vie ? Faut-il légalement proscrire la fessée ? Quel sens l'enfant, avant trois ans, donne-t-il aux punitions, quelles qu'elles soient ?
Spirale tentera de comprendre ce qui fait le pouvoir et l'emprise des adultes sur les enfants, ce qui mobilise tant les représentations et la culpabilité, ce qui, dans nos sociétés occidentales mais aussi ailleurs dans le monde, aujourd'hui, mais aussi dans des temps plus reculés, se dit à travers ces questions d'éducation et de punition. Comment aimer ses enfants pourrait être le verso de cette question sans borne : comment punir bébé. « Aimer ses enfants mais pas trop » conclurait Dolto...
 

A propos des auteurs

Patrick Ben Soussan est pédopsychiatre. Il exerce à l'institut Paoli-Calmettes, Centre régional de lutte contre le cancer Provence-Alpes-Côte-d'Azur à Marseille, où il est responsable du département de psychologie clinique. Auteur de nombreux ouvrages sur la petite enfance, la parentalité, les livres et la culture, il a présidé l’Agence « Quand les livres relient » de 2010 à 2012. Aux éditions érès, il est également directeur de trois collections : « 1001BB », « 1001 et + » et « L'ailleurs du corps », ainsi que de deux revues Spirale, la grande aventure de Monsieur Bébé et Cancers & psys.

Marcel Sanguet est psychologue clinicien, psychanalyste, il exerce à Chambéry au sein d'un CHS ainsi qu'en pratique privée.

Détails
Parution : 4 octobre 2012
EAN : 9782749232287
Spirale - la grande aventure de monsieur bébé
2/2012
Thème : Enfance & parentalité

Imprimer cette page

Revue de presse

2018, Dialogue219, Florence Bécar


  Du même auteur



1001 BB - Du côté des parents
© 2019
11.5x16 240 p. 10 €
69
© 2011
11x18 232 p. 14 €
© éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose