Y a-t-il des psychanalystes sans-culottes ?

  "Y a-t-il des psychanalystes sans-culottes ?" a été ajouté au panier !

Voir mon panier


Entre philosophie et psychanalyse, nulle correspondance, si l'on entend par là l'accord harmonieux de leurs discours. « Antipathie des discours », précisait lacan.
en revanche, au sens épistolaire du mot, les correspondances entre elles n'ont pas manqué, qui sont autant d'interpellations réciproques.

Car les psychanalystes ne peuvent ignorer ce que l'histoire de leur théorie doit à la conceptualité philosophique et même à l'expérience philosophique de la pensée.
Réciproquement, les philosophes ne sauraient conjurer l'ébranlement que la psychanalyse a fait subir aux illusions métaphysiques et qui les appelle à la « reprise » - qui est bien plus qu'une simple réforme - de leur questionnement et de leur discours.

Psychanalystes et philosophes s'obligent ainsi à se répondre. entretenir cette correspondance fait leur commune responsabilité. Car ni les uns ni les autres ne peuvent se tenir pour quitte du devoir de questionner l'abîme qui fait le fond sans fond de l'existant-parlant.

Énoncées par un philosophe, les « adresses » qu'on lira ici participent de et à cette correspondance. sur les terrains éthique, politique, esthétique, sur des concepts aussi essentiels que ceux de pulsion, d'angoisse, de semblant, sur les questions de l'université, de la langue, de l'exclusion sociale, elles sont aussi bien des manières d'interroger la psychanalyse que des façons de répondre à ses interpellations.

Agrégé de l'université, docteur en philosophie, Bernard Baas a enseigné en classe de khâgne à Strasbourg.

Mise en vente le 15 novembre 2012


A propos de l'auteur

Bernard Baas est agrégé de l'Université, docteur en philosophie, professeur en classe de première supérieure au lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg.

Détails
Parution : 15 novembre 2012
EAN : 9782749234663
15x22, 220 pages
Hypothèses
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

On peut souhaiter que le psychanalyste ait assez de culot non seulement pour mettre le politique à l'épreuve de la psychanalyse, mais aussi pour mettre la psychanalyse à l'épreuve du politique. Pour cela, la mise en tension avec la philosophie s'impose.

Travaillant à l'intersection de la philosophie et de la psychanalyse, cet ouvrage les appelle à une confrontation réciproque sur différents problèmes éthiques, politiques, esthétiques... qui leur sont communs, sur des concepts aussi essentiels que ceux de pulsion, d'angoisse, de semblant..., sur les questions de l'université, de la langue, de l'exclusion sociale...

Agrégé de l'université, docteur en philosophie, Bernard Baas a enseigné en classe de khâgne à Strasbourg.

Revue de presse

2014, Savoirs et clinique n°17, par Antoine Verstraet


© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose