Vivre vieux, mourir vivant

  "Vivre vieux, mourir vivant" a été ajouté au panier !

Voir mon panier


Occultée, dissimulée, refoulée, la mort est devenue dans nos sociétés industrialisées synonyme de solitude voire de non-accompagnement. Mais les causes sociales et culturelles ne suffisent pas à expliquer la solitude de bien des mourants. Il faut également analyser nos résistances inconscientes pour tenter de comprendre nos fuites et nos dérobades. Il n'est pas uniquement question de domestiquer, d'apprivoiser voire de converser avec la mort, mais il s'agit surtout d'humaniser et de dédramatiser le mourir, de lui rendre une dimension humaine totalement oubliée et laissée pour compte dans l'ère de l'indus - trialisation et de la technologie que nous vivons.

Cet ouvrage collectif ouvre une réflexion non seulement sur la mort en elle-même mais aussi sur les circonstances en amont (accompagnement des mourants, soins palliatifs, question du sens de la vie et de la mort...) et en aval (travail de deuil, place des religions, acceptation de la mort par les équipes soignantes et/ou médico-sociales...).

Praticien de l'action médico-sociale depuis trente ans, chercheur et enseignant, Philippe Pitaud est directeur de l'Institut de gérontologie sociale à Marseille et professeur associé à l'université d'Aix-Marseille où il gère les masters Action gérontologique et ingénierie sociale ainsi que le diplôme d'université en gérontologie appliquée.

Ont collaboré à cet ouvrage : Jean-Jacques Amyot, Arnaud Antonini, Olivier Coupry, Anne Dusart, Philippe Duval, Bénédicte Échard, Bernard Ennuyer, Jacques Gaucher, Augustin Giovannoni, Nathalie Grare, Marie-Jo Guisset-Martinez, Maryse Mathys, Fernando Micael Pereira, Florence Pougnet, Gérard Ribes, Marika Richetto, Jean-Michel Sautter, Pierre Tap, Jean-Baptiste Thierry, Roch Vallès, Axelle Van Lander.

Mise en vente le 03 janvier 2013


A propos de l'auteur

Philippe Pitaud est professeur à Aix-Marseille Université, directeur du master Action gérontologique et ingénierie sociale, directeur de l’Institut de gérontologie sociale.

Détails
Parution : 3 janvier 2013
EAN : 9782749236704
13.5x21, 224 pages
Pratiques du champ social - gérontologie
Thème : Gérontologie

Imprimer cette page
Résumé

Cet ouvrage collectif ouvre une réflexion non seulement sur la mort elle-même mais aussi sur les circonstances en amont (accompagnement des mourants, soins palliatifs, question du sens de la vie/de la mort...) et en aval (travail de deuil, place des religions/finitude, l'acceptation de la mort par les équipes soignantes et/ou médico-sociales, etc.).

Occultée, dissimulée, refoulée, la mort est devenue dans nos sociétés industrialisées, synonyme de solitude voire de non-accompagnement. Mais les causes sociales et culturelles ne suffisent pas à expliquer la solitude de bien des mourants. Il faut également analyser nos résistances inconscientes pour tenter de comprendre nos fuites et nos dérobades. Il n'est pas uniquement question de domestiquer, d'apprivoiser voire de converser avec la mort mais il s'agit surtout d'humaniser et de dédramatiser le mourir, de lui rendre une dimension humaine totalement oubliée et laissée pour compte dans l'ère de l'industrialisation et de la technologie que nous vivons. 

Revue de presse

2013, L'infirmière Magazine


2013, La Gazette Santé Social, par Laetitia Darmon


2013, Actualités Sociales Hebdomadaires, par Caroline Helfter


2013, Travail Social Actaulités


2013, L'Infirmière Libérale Magazine


  Du même auteur

Pratiques du champ social
© 2018
13.5x21 300 p. 25 €
Pratiques du champ social
© 2011
13.5x21 256 p.
Numérique uniquement
Pratiques du champ social
© 2010 (1ère édition 2004)
13.5x21 272 p.
Numérique uniquement
Pratiques du champ social
© 2007
13.5x21 208 p. 21.50 €
© Éditions érès 2019 - Mentions légales

Réalisé par Glukose