Lecture du sinthome

  "Lecture du sinthome" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Vidéo Sommaire   

Comment aborder le « symptôme » non pas simplement pour le faire disparaître ou le camoufler, mais pour y trouver la matière à développer toute la richesse et la complexité de l’humain ? Voilà le « SINTHOME » et toute la fécondité du dernier Lacan.

Le « sinthome » n’est pas le symptôme de telle maladie spécifique, c’est le déploiement de la pensée clinique.  Chaque figure de pensée clinique ne vaut en effet que par les erreurs, échecs et réparations qui la mettent en mouvement. Toute faute, toute lacune peut ainsi devenir le lieu d’une invention vivifiante. Tel est le vrai sens de la topologie lacanienne. L’explicitation précise et détaillée du séminaire XXIII de Lacan que propose Christian Fierens en donne un éclairage nouveau.


A propos de l'auteur

Christian Fierens est psychanalyste, psychiatre, docteur en psychologie, membre de l’Association lacanienne internationale.

Vidéos
Détails
Parution : 22 février 2018
EAN : 9782749257464
11x18, 440 pages
érès poche - psychanalyse
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page
Résumé

Comment aborder le « symptôme », non pas simplement pour le faire disparaître ou le camoufler, mais pour y trouver la matière à développer toute la richesse et la complexité de l’humain ? Voilà le « Sinthome », et toute la fécondité du dernier Lacan.

La lecture et le commentaire détaillé et rigoureux par Christians Fierens du Séminaire XXIII de Lacan, intitulé « Le sinthome , permettent de comprendre pourquoi et comment la pratique de la psychanalyse, inventée par Freud, doit s’expliciter dans ce qu’on appelle couramment la « topologie ». On y découvre non pas l’explication psychologisante d’un ensemble de maladies psychiques mais une méthode nouvelle pour penser la clinique. Chaque figure de pensée clinique (représentée éventuellement par un petit schéma) ne vaut en effet que par les multiples modifications (erreurs, échecs, réparations, etc.) qui peuvent la transformer en une autre figure. Le « sinthome » n’est pas le symptôme de telle maladie spécifique, c’est la mise en mouvement de la pensée clinique, où chaque moment de pensée n’existe que par l’ensemble des autres moments et par l’acte de pensée qui les anime (« appensée »). On ne partira plus dès lors de l’objet à traiter, mais de la structure présente dans le symptôme, valant toujours déjà comme un embryon de sinthome.

  Du même auteur

Point hors ligne
© 2012
14x22 192 p. 23.50 €
Scripta
© 2008
11.5x16 304 p. 18.50 €
Point hors ligne
© 2005
14x22 160 p. 20.50 €
© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose