Les MECS au cœur des évolutions de la protection de l'enfance

  "Les MECS au cœur des évolutions de la protection de l'enfance" a été ajouté au panier !

Voir mon panier
Menu : Vidéo Sommaire   

Construites sur un héritage asilaire confessionnel ou philanthropique, les maisons d'enfants à caractère social sont maintenant en première ligne dans les dispositifs de protection de l’enfance mis en œuvre par les départements. Les MECS sont au carrefour de toutes les problématiques (soin, social, justice) et continuent à accueillir, protéger, éduquer, former, des jeunes en difficulté personnelle, familiale ou sociale, qui ne peuvent, pour diverses raisons, souvent provisoires, être maintenus dans leur milieu familial ou qui ont besoin d’y être accompagnés.

Les auteurs, usagers, chercheurs et professionnels, questionnent les réalités de la vie quotidienne institutionnelle (des fondements historiques jusqu’aux politiques sociales les plus actuelles) pour en tirer enseignements et perspectives de travail. Ils témoignent qu’en dépit de nombreux écueils, structurels et conjoncturels, les MECS arrivent encore à innover et à aider, familles, enfants, adolescents et jeunes adultes, à trouver leur chemin au milieu des broussailles. Dans une dialectique entre théorie explicitée et pratique « engagée », ils montrent comment se construisent en permanence des avancées dans le respect des personnes accueillies dès lors que technicité rime avec humanité.


A propos des auteurs

Martial Chenut est éducateur spécialisé de formation.Il a travaillé en itep, aemo, puis a exercé des fonctions de cadre et directeur dans divers établissements MECS ou assimilés (pf, hôtel maternel, dispositifs spécifiques,cer) de la protection de l’enfance et secteur enfance délinquante. Titulaire du cafdes ensp (Rennes, 1998), il est allé voir au Québec (2001) et en Belgique (2006) l’organisation des dispositifs de protection de l’enfance et de l’enfance délinquante. Il a terminé récemment sa carrière professionnelle à la Sauvegarde du pays basque. Acteur militant et convaincu du décloisonnement institutionnel et des pratiques de réseau, il a publié de nombreux articles professionnels ou chapitres d’ouvrages collectifs, et collabore à la revue Lien Social.

Laurent Vialleix est éducateur spécialisé, titulaire du DSTS (diplôme supérieur en travail social) et du DEIS (diplôme d’état d’ingénierie sociale). Il a travaillé de nombreuses années en internat dans une mecs et en milieu ouvert au sein du conseil départemental du Gers. Cadre socioéducatif, il a été responsable éducatif d’un CER et adjoint de circonscription pour le conseil départemental de la Haute-Garonne. Aujourd’hui directeur d’une MECS à Auch (32) et d’un centre d’hébergement d’urgence, il est impliqué dans le mouvement associatif comme correspondant de l’uriopss Occitanie pour le Gers. Passionné par la réflexion éthique, il est également auditeur en région de l’Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN).

Vidéos
Détails
Parution : 1 mars 2018
EAN : 9782749257686
11x17, 416 pages
Trames
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
Résumé

Les auteurs parlent des réalités auxquelles sont confrontés quotidiennement les professionnels travaillant dans les MECS, maisons d’enfants à caractère social, pour en tirer enseignement et perspectives de travail. Ici, on visite les ateliers plutôt que la vitrine, dans un parti pris d’humilité et d’humanité qui n’empêche pas l’énoncé de convictions fortes.

Délaissant les discours parfois lénifiants sur « les établissements tels qu’ils devraient être », des usagers, chercheurs et professionnels engagés questionnent leur exercice professionnel à partir « des établissements tels qu’ils sont » et témoignent qu’en dépit de nombreux écueils, structurels et conjoncturels, les MECS arrivent encore à innover et à aider, familles, enfants, adolescents et jeunes adultes, à trouver leur chemin au milieu des broussailles. On retrouve en filigrane le changement de paradigme intervenu tout au long de l’évolution des MECS, notamment dans le rapport à l’usager et à sa famille où l’on est passé du « faire sans » au « faire avec », et tout récemment au « faire ensemble ».

© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose