La pulsion de mort dans les soins

  "La pulsion de mort dans les soins" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 28€ d'achat
Voir mon panier
La pulsion de mort dans les soins

Jérome ALRIC

La pulsion de mort dans les soins

Une face cachée de la médecine en maladie grave et fin de vie


Avec la participation de Lydwine ALRIC, Jean-Pierre BENEZECH, Dominique BLET, Christine BONNET Frédéric BROSSARD, Patrice CHAMPOIRAL, Romy FOURNET, Madeleine GUEYDAN, Amélie JEANMAIRE, Soo-Nam MABILLE, Olivier MAILLE, Helene SIGAUD Voir plus [+]

À partir de la notion  « pulsion de mort », l’ouvrage décrypte les ressorts de la souffrance du sujet gravement malade aux prises avec la médecine parfois jusqu’au-boutiste.

 

La souffrance des personnes gravement malades est souvent pensée comme directement reliée aux modalités d’options thérapeutiques mises en place par la médecine contemporaine jusqu’au-boutiste. Ainsi, ce que l’on nomme acharnement thérapeutique ou obstination déraisonnable stigmatise le monde médico-soignant, laissant penser que la relation soignante produit de l’emprise et peut glisser vers un positionnement sadique face à un être vulnérable et sans défenses.

S’il peut exister des relations de soin psychopathologiques, qui partent de psychismes soignants potentiellement malveillants…, ce que nous soutenons, c’est que le rôle de la pulsion de mort qui se débride à l’intérieur de la psyché du malade est majeur et premier.

En effet, l’hypothèse générale de l’ouvrage avance que le sujet – ou plutôt une part de lui-même –

– participe activement à sa destructivité. Face à sa mort prochaine, c’est lui qui impulse un élan mortifère. À l’intérieur de sa vie psychique, se produit un déséquilibre pulsion de vie/pulsion de mort, de sorte que là où Eros parvenait à canaliser, maintenir et maîtriser les élans destructeurs de Thanatos, la pulsion de mort est maintenant comme en roue libre. Ce déficit de régulation produit alors des ravages pour le sujet lui-même comme pour la relation de soin.

Ainsi, via la pulsion de mort, le sujet, bien souvent, se laisse aspirer dans un ne plus avoir à désirer (« Jouissance de la larve », Lacan.) ; d’une certaine manière, il dessine sans le vouloir les contours de sa propre souffrance.

Dans la collection

Singulier-pluriel

A propos de l'auteur
photo de Jérome ALRIC

Jérôme Alric, psychanalyste (inscrit à Espace analytique), travaille depuis plus de vingt ans comme psychologue clinicien au département de soins palliatifs du CHU de Montpellier. Docteur en psychopathologie, chargé d’enseignement universitaire, il est responsable pédagogique du diu d’accompagnement et de soins palliatifs à l’université de Montpellier, membre du comité pédagogique du master 2 « Médecine palliative : clinique, soins, pédagogie, management » et responsable de l’ue « Relation et intersubjectivité », université Paris-Est-Créteil. Il est membre de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs.

Il est l’auteur de nombreuses publications d’articles dans des revues scientifiques et de chapitres d’ouvrages en psychanalyse, psychologie, éthique, soins palliatifs.

Ouvrages déjà publiés : Consultation de soins palliatifs. Quelle(s) parole(s) pour quel(s) sujet(s) ? (2020, Sauramps médical) ; Fin de vie et psychanalyse. Menace de disparition et relance désirante (2016, Sauramps médical) ; Rester vivant avec la maladie. Clinique psychanalytique en cancérologie et en soins palliatifs (dir., 2015, érès) ; La mort ne s’affronte pas… ! (en coll. avec J.-P. Bénézech, 2011, Sauramps médical).



Cet ouvrage est à paraître le 10 février 2022 (25.00 €)
Si vous souhaitez être informé de sa disponibilité, veuillez laisser votre adresse e-mail ci-dessous :




Détails
Parution : 10 février 2022
EAN : 9782749272726
14x20.5, 290 pages
Singulier-pluriel
Thème : Psychanalyse

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

Du même auteur



L'ailleurs du corps
© 2018 (1ère édition 2015)
16x24 216 p. 25 €
© éditions érès 2021 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose