Lettre érès 47

  "Lettre érès 47" a été ajouté au panier !

Frais de port 2€ dès 28€ d'achat
Voir mon panier
Lettre érès 47

Lettre érès 47


Lettre érès semestrielle - annonce des nouveautés

Téléchargez la nouvelle lettre pour découvrir le programme des LIVRES et des REVUES du 2e semestre 2021 !

« La psychanalyse et particulièrement le nom de Lacan ne sont pas aujourd’hui en odeur de sainteté et certains peuvent avoir honte de se dire lacaniens ou simplement de faire référence à Lacan » annonce la revue Essaim dans son numéro 42 Qui a peur de se dire lacanien ?

À l’occasion des quarante ans de la mort de Lacan (9 septembre 1981), nous avons eu envie de mettre en avant notre production éditoriale marquée par les apports théoriques et cliniques de ce psychanalyste qui a révolutionné sa discipline, au point d’avoir été exclu de l’association ipa, fondée par Freud. En effet, les éditions érès ont, depuis leur origine en 1981 (!), toujours soutenu ce courant de pensée (mais bien sûr pas exclusivement) en ouvrant ses collections et ses revues à toutes les associations et/ou institutions qui se sont constituées après la dissolution de l’École freudienne de Paris. Par-delà les clivages – idéologiques, politiques, personnels, institutionnels… – qui ont secoué le monde analytique, nous avons voulu développer un espace propice aux débats, aux rencontres et autres confrontations entre analystes. C’est ainsi qu’aujourd’hui érès occupe une place singulière dans le paysage éditorial français (en témoigne le nombre impressionnant de manuscrits qui nous parviennent et il nous est bien évidemment impossible de tout publier !).

Dans cette nouvelle Lettre érès, nous avons proposé à nos directeurs de collection et à nos rédacteurs en chef de revues, pour qui la pensée de Lacan compte, de relever le défi de répondre en quelques lignes à la question suivante, à laquelle Betty Milan dans son Pourquoi Lacan apporte sa touche personnelle : pour reprendre le titre d’une émission d’été de France Culture, que pourrait signifier aujourd’hui « avoir raison avec Jacques Lacan » ?

Nous attirons également l’attention de nos lecteurs et surtout de nos lectrices sur un ouvrage qu’il nous a semblé important de traduire : celui de Alyson McGregor Le sexe de la santé. Muriel Salle a accepté de préfacer ce texte, à destination du plus grand nombre, qui montre que nous sommes au cœur d’une deuxième révolution féministe où nous devons opérer des changements majeurs pour améliorer le sort des femmes et leur santé.

Bonne lecture, Marie-Françoise Dubois-Sacrispeyre

 
 

Dans la collection

Lettre érès semestrielle - Annonce des nouveautés


Télécharger gratuitement la version pdf


Détails
Parution : 7 septembre 2021
EAN : 9782749272917
Lettre érès semestrielle - Annonce des nouveautés
2/2021
Thème : La lettre érès

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

© éditions érès 2021 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose