Le mur mitoyen dans la clinique des psychoses II

  "Le mur mitoyen dans la clinique des psychoses II" a été ajouté au panier !

Frais de port 3,5€ dès 28€ d'achat
Voir mon panier

Autour du même thème

Claude LANDMAN, Stéphane THIBIERGE

Le mur mitoyen dans la clinique des psychoses II

Nouvelles remarques sur la catégorie de l'espace II


Numéro 52 - Revue semestrielle

Avec la participation de Ardag BASMADJIAN, Jean BRINI, Jean-Luc CACCIALI, Marc DARMON Nicolas DISSEZ, Jean-Jacques GOROG, Michel JEANVOINE, C. KINKAS, Patrick LANDMAN, Hervé LE CROSNIER, Marc MORALI, Bernard VANDERMERSCH Voir plus [+]

Charles Melman décrit pour la première fois, en 1963, un trait clinique spécifique à certains délires de persécution hallucinatoires qu’il nomme phénomènes du mur mitoyen : « Nous pensons en effet, ce qui n’est pas indifférent à son interprétation, que le contact intime entre le persécuté et le persécuteur s’établit de part et d’autre d’un mur mitoyen : ceci pourrait se représenter dans l’espace comme deux êtres de chair différente de part et d’autre d’une peau commune assurant leur indéfectible solidarité. Entre eux aucun espace réel ou virtuel, mais aussi aucune autre limite qui les sépare de quelque espace neutre, libre, non habité… » Pour rendre compte de manière heuristique de ce phénomène, il se référera plus tard à la topologie de la bande de Mœbius. Là où la structure habituelle du sujet comporte une bande à une face et un bord, dont la continuité entre dessus-dessous autorise questionnement et division, se substitue dans la psychose une bande biface à deux bords, avec la séparation entre un intérieur et un extérieur. Ce repérage éclaire des pans entiers des psychoses et fraie l’analyse structurale de phénomènes sociaux et politiques contemporains où l’autre n’est plus notre prochain mais prend la figure de l’étranger, voire de l’ennemi, de l’autre côté de la frontière : ségrégation, complotisme, nationalisme… Il nous invite également à une révision de la conception kantienne de l’espace : celui, subjectif, du désir n’est pas homogène selon les structures cliniques.

Dans la revue

JFP - Journal français de psychiatrie

À propos des auteur·e·s

Stéphane Thibierge est psychologue clinicien et psychanalyste, professeur de psychopathologie, département d'études psychanalytiques, membre de l'Association freudienne internationale, ancien élève de l'Ecole normale supérieure.

Claude Landman est psychanalyste à Paris et dirige la publication de La revue lacanienne, aux éditions érès.

Ajouter au panier


Revue JFP - Journal français de psychiatrie
S'abonner


Détails
Parution : 19 octobre 2023
EAN : 9782749278643
17x24, 88 pages
JFP - Journal français de psychiatrie
2/2023
Thème : Santé mentale

Imprimer cette page

Partager sur les réseaux

Du même auteur



Psychanalyse et clinique
© 1999
14x22 208 p. épuisé
© éditions érès 2024 - Mentions légales - CGV - RGPD

Réalisé par Glukose